Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix monumentales, croix de chemin, calvaires et oratoires de Guérande

Dossier IA44003690 réalisé en 2007

Fiche

Voir

Aires d'étudesGuérande
Dénominationscroix monumentale, croix de chemin, calvaire, oratoire
AdresseCommune : Guérande

La coutume d'ériger des croix le long des chemins remonte aux premiers temps de l'évangélisation de la région et s'est perpétuée jusque dans les années 1950. Acte collectif (souvenir d'une mission ou commémoration d'un événement), en général à l'initiative de la paroisse, ou acte de piété individuel (vœu, disparition ou retour d'être cher, etc.), l'érection d'une croix pouvait aussi servir à matérialiser un chemin, le centre d'un village ou les limites de la paroisse. La croix était, en outre, une halte privilégiée des processions marquant certaines fêtes patronales locales destinées à bénir les terres, accorder un temps favorable ou obtenir de bonnes récoltes. Les socles des croix étaient ainsi souvent percés d'une niche votive dans laquelle on déposait une petite croix lors des cortèges mortuaires. Lors de la fête des Rameaux, bon nombre d'entre elles sont encore fleuries de nos jours.

54 croix monumentales et un oratoire ont été repérées sur la commune de Guérande (Fig. 1). La croix du Requer, inscrite MH en 1944, et la croix de Lévera pourraient dater de la fin du Moyen Age (Fig. 2 et 3). 8 croix repérées sont déjà signalées sur les plans anciens, notamment sur le plan dit « des Landes de la Commune » datant de 1753 et la carte des Côtes de Bretagne levée vers 1785 (Fig. 4 et 5). Si la croix de Saint-Aubin à l'entrée de Clis semble commémorative, les autres matérialisaient les anciens chemins de Guérande au Croisic par le Trait (Drézeux : Fig. 6 ; Kerbézo), celui de Guérande à Mesquer (Kerhalno, Figolas) ou encore l'ancienne route de Guérande à Saint-Lyphard (La Croix-Haute, Kergaigne, Folhaie : Fig. 7). La croix de Sandun est traditionellement datée de 1716 (Fig. 8).

Les autres croix ont pour la plupart été élevées dans le courant du XIXe siècle et au tout début du XXe siècle.

Période(s)Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Implantation

38 croix repérées se situent au sein d'un écart, d'une ferme ou à proximité immédiate de ceux-ci. Elles indiquent alors bien souvent l'entrée de l'écart (Folhaie : Fig. 7 ; Kerhuet : Fig. 9 ; Kergaigne ; Brézéan : Fig. 10) ou en matérialisent le centre (Le Requer : Fig. 2 ; Quéniquen : Fig. 11 ; Savena : Fig. 12 ; Kergourdin : Fig. 13 ; Miroux). Certaines peuvent signaler un manoir (Drézeux : Fig. 6) ou une ferme (Mébriant ; Lévera : Fig. 3). À Maisonneuve-de-Gras, la croix érigée en face d'une maison de maître et d'une ferme construites en 1839, commémore la fin du défrichement des landes de Kerozan en 1869 (Fig. 14). Le calvaire de la Madeleine a été érigé en 1884 à l'emplacement d'une ancienne chapelle, probablement frairienne (Fig. 15).

Les croix isolées (14 repérés) se situent en bordure d'une route ou d'un carrefour. Elles demeurent alors parfois l'unique vestige d'un chemin ancien aujourd'hui simple chemin d'exploitation (La Prée : Fig. 16 ; le Clos-Joly). Elles peuvent aussi matérialiser une limite de paroisse comme celle du Clos-Bertin, marquant au nord-ouest de la commune la limite avec La Turballe détachée de Guérande en 1865 (Fig. 17) ou celle de Kergonan signalant la frontière de la paroisse de Saint-Lyphard.

Enfin, deux croix monumentales prennent place au fond de l'allée centrale des cimetière de la Madeleine et de Saillé (Fig. 18 et 19). Elles datent vraisemblablement de l'implantation du cimetière à la fin du XIXe siècle et font actuellement office de monuments aux morts.

Matériaux

Croix de granit

La majorité des croix sur la commune sont en granit (31 repérées). Elles prennent place sur une base plus ou moins soignée, construite majoritairement en moellons (17 occurrences), en pierre de taille (8 occurrences), cimentée ou crépie (6 occurrences parmi lesquelles deux sont peintes en blanc). Les socles des croix sont principalement de forme carrée (26 cas) mais ils peuvent également être cylindriques (4 cas : Le Requer : Fig. 2 ; Drézeux : Fig. 6 ; Quéniquen : Fig. 11 ; Maisons-Brulées) ou octogonaux (1 cas : la Duine : Fig. 20).

Croix de métal

18 croix repérées sont en métal (fer ou fonte). Elles ont souvent été érigées entre 1880 et 1914. Elles ont parfois pu remplacer des croix plus anciennes sans doute en granite (ex. Kergaigne ; Figolas ; Maisonneuve-de-Gras : Fig. 14). Elles prennent souvent place sur des bases carrées en moellons (8 occurrences) ou cimenté (5 occurrences), quelques fois en pierre de taille (5 occurrences).

Croix de bois

5 croix repérées sont en bois. Elles datent toutes de la fin du XIXe siècle ou du XXe siècle. Deux d'entre elles se situent à l'intérieur d'un enclos (La Madeleine, 1884 : Fig. 15 ; Bouzaire, 1951 : Fig. 21). Elles prennent toute place sur un socle carré en pierre de taille de granit. À Careil, ce dernier a été cimenté.

Oratoire

L'oratoire Notre-Dame-la-Brière a été élevé pour la mission de 1948. La statue a été sculptée par Claude Petit et dans un axe de moulin en bois. Elle est abritée sous une sorte d'auvent couvert en chaume (Fig. 22).

Mursgranite
fer
fonte
bois
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres bâti INSEE 7625
repérées 55
étudiées 6

Références documentaires

Bibliographie
  • AVENEAU DE LA GRANCIÈRE, Paul. Les anciennes croix de la Presqu'île Guérandaise. Bulletin de la Société archéologique de Nantes et de Loire-Inférieure, 1937, t. 77.

  • GIRAUD-LABALTE, Claire. Le petit patrimoine briéron dans les villages en zones A, B et de sensibilité, Étude pour la délégation régionale à l'Architecture et à l'Environnnment. 1982.

  • STANY-GAUTHIER, Joseph. Les croix bretonnes : 3e partie. Bulletin de la Société archéologique de Nantes et de Loire-Inférieure, 1939, t. 78.

  • PARC NATUREL DE BRIÈRE. Inventaire du petit patrimoine de Guérande. Fiches de renseignement sur les croix de chemin de Guérande, par Josick Lancien, 1997.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan