Dossier d’œuvre architecture IA53002028 | Réalisé par
Eraud Dominique (Contributeur)
Eraud Dominique

Conservateur du patrimoine, chercheur à l'Inventaire général, conservateur des Antiquités et Objets d'Art de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Maynard Diane de (Contributeur)
Maynard Diane de

Chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Bureau Arnaud (Contributeur)
Bureau Arnaud

Chercheur à l'Inventaire général, au service du patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, et Conservateur des Antiquités et Objets d'art de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Foisneau Nicolas (Contributeur)
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, Auguste Alleaume peintre-verrier
Collégiale, puis église paroissiale Saint-Nicolas - place Saint-Nicolas, Craon
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays de la Loire - Craon
  • Commune Craon
  • Adresse place Saint-Nicolas
  • Cadastre 2013 AC 77

Une première chapelle dédiée à Saint-Nicolas aurait été fondée au cours de la première moitié du 11e siècle par le baron de Craon, Suhard l'Ancien. Elle est érigée en église collégiale quelques décennies plus tard, à la suite de la fondation d'un chapitre que l'abbé Angot situe entre 1078 et 1095. En 1116, la collégiale devient une dépendance de l'abbaye de la Roë. L'église est réédifiée ou restaurée et agrandie au début du XIIIe siècle et consacrée par Guillaume de Beaumont, évêque d'Angers, en 1216. Elle est agrandie d'un chœur éclairé par trois baies au 15e siècle, puis d'un bas-côté au nord au XVIe siècle.

Elle est érigée en église paroissiale en 1803. En 1843, le curé Auguste Langlois et la fabrique envisagent d'abord de remanier l'édifice : un premier projet de l'architecte angevin Edouard Moll prévoit la destruction du clocher et sa reconstruction au bas de la nef, la restauration de la façade principale et la construction d'un nouveau bas-côté formé de six chapelles au sud de la nef. Le 26 janvier 1845, le conseil municipal approuve la construction d'un nouveau clocher et de trois chapelles sur les six à l'emplacement du clocher détruit. Le projet est cependant rejeté par préfecture. La reconstruction de l'église est alors décidée. Edouard Moll fournit un nouveau projet, adopté par le conseil municipal en août 1846. L'église est réédifiée à quelques mètres de l'ancien emplacement, libérant ainsi un espace pour la nouvelle traversée du faubourg. Les travaux, commencés en 1847, sont interrompus en janvier 1852 faute de ressources. La ville vend l'église des Jacobins de la communauté des Bénédictines de Craon, contracte un nouvel emprunt et bénéficie d'une nouvelle aide de l'Etat pour achever le chantier. Les travaux sont terminés en 1855.

L'église est de style néo-gothique. Elle est disposée vers le nord-est. Elle s'élève sur une terrasse accessible par un escalier droit à deux repos intermédiaires. Elle est construite en moellons de grès et de schiste enduits. Les encadrements des baies, les contreforts et leurs pinacles, les corniches, les balustrades et la partie centrale de la façade sont en pierre de taille de calcaire. Le porche, encadré de deux contreforts et surmonté d'un gâble, présente un fort ébrasement animé de voussures dont l'une accueille un ensemble de sculptures sous dais. Il est pourvu d'un tympan sculpté. L'édifice est est doté d'un clocher-porche, d'une nef à trois niveaux encadrée de bas-côtés, d'un transept et d'un chœur composé d'une travée droite et d'une abside à trois pans. Il est couvert voûtes d'ogives, vraisemblablement en briques enduites, dont les arcs retombent sur des piles fasciculées sans chapiteau. Le vaisseau central, depuis l'entrée de la nef jusqu'à l'abside mesure 50 mètres et présente une largeur de 11,4 mètres. La voûte culmine à 20 mètres. Les bas-côtés mesurent 6 mètres de large et 7,5 mètres de haut.

  • Murs
    • grès
    • schiste moellon enduit
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan en croix latine
  • Étages
    3 vaisseaux
  • Couvrements
    • fausse voûte d'ogives
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon découvert
    • appentis croupe polygonale
    • flèche polygonale
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : Goupil, 1900.

    t. 1, p. 813, 814
  • ERNOUL Evelyne. La cathédrale de Monsieur Saint Nicolas. Craon : Editions du Syndicat d'initiative du Craonnais, 2002.

Documents figurés

  • Église de Craon / dessiné par Peter Hawke. 13 octobre 1839. 1 dess. : encre noire sur papier.

    Bibliothèque municipale, Angers
  • [L'église Saint-Nicolas de Craon] / peint par R. Touzé. 1846. 1 peint. sur toile.

    Presbytère de Craon
Date d'enquête 1980 ; Date(s) de rédaction 1980, 2006, 2015
(c) Conseil départemental de la Mayenne
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Eraud Dominique
Eraud Dominique

Conservateur du patrimoine, chercheur à l'Inventaire général, conservateur des Antiquités et Objets d'Art de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maynard Diane de
Maynard Diane de

Chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Bureau Arnaud
Bureau Arnaud

Chercheur à l'Inventaire général, au service du patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, et Conservateur des Antiquités et Objets d'art de la Mayenne.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.