Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Jean, 23 rue de Saillé

Dossier IA44004309 réalisé en 2005

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

VocablesSaint-Jean
Destinationsmusée de la poupée
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 23 rue de
Saillé
Cadastre : 1819 Z 184 ; 1989 AK 143

La chapelle Saint-Jean dépendait d'un hospice également désigné sous le nom d'hôpital dont la plus ancienne mention remonte à 1418.

La chapelle Saint-Jean, l'hospice et le couvent des religieux de Saint-Jean, avec les maisons et le jardin qui en dépendaient, sont cités dans un aveu au roi du 5 mai 1682.

Le 20 mai 1860, le conseil municipal vote l'appropriation de l'ancienne chapelle Saint-Jean comme école communale pour déplacer les classes installées dans la rue Sainte-Catherine, réunissant ainsi tous les élèves en un même lieu. Il décide lors de la séance du 27 mai suivant d'aménager la chapelle afin de recevoir classes, dortoir, et oratoire. Les travaux sont attribués par adjudication à Mr Sorin entrepreneur à Guérande pour la somme de 10 094 francs, le 10 juin 1861. Lors des travaux, la charpente de la chapelle est moisée. Les entraits sciés transversalement en deux sont portés à la hauteur du plafond nouvellement construit.

Le projet prévoit de diviser le rez-de-chaussée en quatre pièces dont trois salles de classes de 50 à 60 élèves chacune. La quatrième salle est réservée à l'enseignement de la musique. Le premier étage nouvellement créé reçoit un dortoir pour trente pensionnaires et un oratoire. L'escalier est installé dans la sacristie rehaussée.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

La chapelle se situe entre la rue de Saillé et la place Saint-Jean. Elle adopte un plan rectangulaire à nef unique. La façade ouest, sur la rue de Saillé est construite en moyen appareil de granite. Elle s'ouvre au rez-de-chaussée par un grand portail sous arc en plein cintre. À l'étage une grande fenêtre éclairait autrefois la nef. Le pignon découvert, hérissé de crochets, est surmonté d'une croix de granite. Les photographies du début du XXe siècle figurent au dessus de la nef, un petit clocher de bois disparu. Au XIXe siècle, la chapelle est pourvue d'un plancher afin de créer un niveau supplémentaire. Les baies des murs gouttereaux sont remplacées par des petites fenêtres rectangulaires surmontées de lucarnes en calcaire.

Mursgranite
calcaire
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Plansplan allongé
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans

La charpente moisée est visible dans le comble. Il serait intéressant d'en faire un relevé.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Guérande. 4 M 3.

  • Archives communales de Guérande. 4 M 7.

Bibliographie
  • BOCERET, E. de. Les établissements hospitaliers et religieux de Guérande, suite, Hôtel-Dieu. Revue historique de l´ouest, janvier 1896.

    p. 42-76.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.