Logo ={0} - Retour à l'accueil

Belvédère dit la Villa des Raisins ; Fief de Lavault

Dossier IA85002400 réalisé en 2019

Fiche

Dénominationsbelvédère
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Fief de Lavault
Cadastre : 1836 E 452 ; 2019 ZE 165

Aucune construction ne figure à cet endroit sur le plan cadastral de 1836. Il ne mentionne qu'une ferme, appelée la maison du Fief de Lavault, située plus à l'ouest, le long de ce qui constituait alors le chemin du Gué-de-Velluire à Vix (la route D 25 contournant les vignes par le nord n'existait pas encore ; elle a été construite en 1891-1892). Ce petit bâtiment a dû être édifié à la fin du 19e siècle ou au début du 20e. Il s'agissait probablement d'un belvédère destiné à profiter du site et du panorama sur la vallée, au milieu des vignes, comme on le ferait au bord de la mer ou d'une rivière. Il symbolise ainsi la mode des loisirs et des plaisirs à la Belle Epoque. D'autres bâtiments de ce type existaient, semble-t-il, sur les coteaux viticoles de Vix et des communes aux environs.

Dans la première moitié du 20e siècle, le bâtiment aurait servi d'habitation à une femme surnommé "la muette Gaudine". La tradition orale assure qu'elle allait de porte en porte pour récupérer les écorces des perches de bois afin de s'en servir pour alimenter sa cheminée. Il s'agissait probablement de Rose Gaudin, née le 20 décembre 1869 à la Chaignée, fille de Jean-François Gaudin et Adélaïde Fallourd. Jeune fille sourde et muette, issue d'une famille indigente, son admission dans une centre d'instruction spécialisé est appuyée le 7 avril 1880 par le conseil municipal. Le recensement de 1926 la mentionne, célibataire, dans le secteur de la Chaignée, avec aussi sa soeur, Marie Gaudin veuve Jean, née en 1877, et leur mère, Adélaïde, née en 1845. Le recensement de 1931 ne mentionne plus que Marie Gaudin.

Redécouvert en 2019, le bâtiment a été restauré par l'entreprise viticole Mercier.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Cet ancien belvédère prend place au bord d'un chemin, près du sommet du coteau des vignes de Vix d'où l'on bénéficie d'un panorama sur la vallée des marais de Gargouilleau. Construit à flanc de coteau, il comprend un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé. L'étage de soubassement est en partie creusé dans le rocher. Le bâtiment devait être couvert d'un toit à longs pans et en ardoise (restitués lors de la restauration en 2019). Ses ouvertures (dont certaines forment une travée côté sud, sur le chemin) possèdent chacune un encadrement saillant en brique, avec linteau en arc segmentaire. La porte du rez-de-chaussée, à l'est, présente une clé de linteau saillante, en pierre. Elle était ornée à l'origine d'un motif sculpté, soit une grappe de raisin que mange un escargot ; dérobée à l'automne 2019, cette pierre a été remplacée par une autre portant l'initiale "M" de l'entreprise viticole Mercier. Au-dessus, l'appellation du bâtiment, "Villa des Raisins", est inscrite sur un cartouche en pierre de taille, placé au milieu de rangées de briques. Le tout est enfin couronné par un oculus en pierre de taille, sculpté en forme de fleur.

Murscalcaire moellon enduit
brique
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
État de conservationrestauré, reconstruit à l'identique
Techniquessculpture
Représentationsraisin, escargot, cartouche
Précision représentations

Les pierres sculptées sur la façade est du bâtiment ont été volées à l'occasion des travaux de restauration en 2019. Elles ont été refaites à l'identique.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

  • Archives municipales de Vix. Registres des délibérations du conseil municipal.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.