Logo ={0} - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, place Leclerc

Autel, tabernacle, retable de la Vierge

Dossier IM85000373 réalisé en 2007

Fiche

Dénominationsautel, tabernacle, retable
Appellationsde la Vierge
Aire d'étude et cantonLuçon (commune) - Luçon
AdresseCommune : Luçon
Adresse : place Leclerc
Emplacement dans l'édificechapelle orientée du bras nord du transept

Après la Révolution, l'ancienne église paroissiale Saint-Mathurin ayant été détruite, la chapelle de la Vierge devient chapelle paroissiale, en conservant son vocable. A l'initiative de l'archiprêtre, Mr Charpentier, un nouvel autel est mis en place en 1874, avec son tabernacle et son retable. Le projet, de style néogothique, est élaboré par l'architecte diocésain Juste Lisch ; on en connaît le dessin, daté du 4 juillet 1873. L'exécution de l'ensemble est confiée à l'orfèvre parisien Jean-Alexandre Chertier, actif de 1857 à 1890. L'oeuvre est rapidement achevée ; en décembre 1873, l'ancien mobilier de la chapelle est vendu à la fabrique de l'église de la Jaudonnière et, le 27 avril 1874, le nouvel autel est consacré par Mgr Colet. L'ensemble a été restauré par les Ateliers de la Chapelle en 2002-2003.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1874
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s)Auteur : Chertier Jean-Alexandre orfèvre
Auteur : Lisch Juste architecte

L'ensemble est constitué de feuilles d'argent plaquées sur une âme en bois (chêne et peuplier) ; pour plus de solidité, certaines parties sont en laiton argenté. La face de l'autel est délimitée par trois arcs trilobés reposant sur des colonnes en onyx, devant un fond en laiton doré ; la porte du tabernacle est elle aussi en laiton doré. La face du retable est rythmée d'arcatures trilobées reposant sur des colonnes en onyx, devant un fond en calcaire émaillé. Le retable est surmonté de trois statues en bois recouvertes de feuilles d'argent : deux anges et la Vierge, placée sous un baldaquin en laiton doré. Un peu partout, sont disposés des cabochons de verre coloré.

Catégoriesorfèvrerie, sculpture
Structurescolonne
Matériauxbois, structure
argent
laiton, argenté, doré
calcaire, émail
onyx, taillé, poli
verre, coloré taillé en cabochon
Précision dimensions

h = 600 ; la = 340

IconographiesVierge à l'Enfant, ange: agenouillé
Annonciation, Isaïe, saint Jean
Chrisme, lys, rose, treillis, ornement végétal
Précision représentations

Les statues de la Vierge et de deux anges surmontent le retable. L'Annonciation, Isaïe et saint Jean figurent sur la face de l'autel. Un chrisme est placé au-dessus de la porte du tabernacle. Le fond des arcatures du retable est orné de lys et de roses.

Inscriptions & marquesinscription, gravé, sur partie rapportée
Précision inscriptions

Texte de l'inscription, gravée en majuscules sur une plaque de laiton, au revers de l'autel : Le 27 avril 1874 sous le pontificat de N. S. P. Pie IX Mgr Ch. Th. Colet évêque de Luçon a consacré solennellement sous le vocable de le B. V. Marie patronne de cette ville cet autel exécuté aux frais de Mr Charpentier archiprêtre et des fidèles de la paroisse sur les dessins de Mr Lisch architecte par Mr Chertier orfèvre à Paris.

État de conservationœuvre restaurée
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit au titre objet, 1980/07/04

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'évêché de Luçon. Registre des délibérations du Conseil de fabrique : En décembre 1872, on décide de renouveler le mobilier de la chapelle de la Vierge et de vendre l'ancien.

  • Archives paroissiales de La Jaudonnière, Vendée : En décembre 1873, on verse 450 francs au curé de Luçon pour frais d'acquisition du mobilier de la chapelle de la Vierge : autel en marbre noir des Pyrénées ; gradins, tabernacle et deux anges en bois doré. L'ensemble est mis en place par Henry Renaud, sculpteur à Luçon.

  • Conservation des Antiquités et Objets d'Art de Vendée. Dossier sur l'œuvre, en particulier les pièces suivantes :

    - Analyse technique (matériaux et mise en œuvre) par Anne Bourges, fin 2000.

    - Rapport sur la restauration de l'œuvre par Yves et Pierre Gilbert (Les Ateliers de la Chapelle), le 20 février 2002.

Bibliographie
  • BLOMME, Yves, DELHOMMEAU, Louis, LEVESQUE, Richard. La cathédrale Notre-Dame de Luçon. 303. Arts, Recherches et Créations, 2001.

    p. 242
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Réau Marie-Thérèse