Dossier de présentation du mobilier IM85000701 | Réalisé par
Suire Yannis (Rédacteur)
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée à partir de 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
Présentation des objets mobiliers de l'église de L'Île-d'Elle, Eglise paroissiale Saint-Hilaire de L'Île-d'Elle
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Conseil départemental de la Vendée

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin

L'on sait peu de choses du mobilier de l'église de L'Île-d'Elle avant sa reconstruction au milieu du 19e siècle. Il existait un autel dédié à la Vierge, à gauche du choeur, et un autre dédié à saint Louis puis au Sacré-Coeur. Le 4 novembre 1776, l'église reçoit une relique, avec acte d'authenticité, de sainte Jeanne-Françoise Fremiot de Chantal, fondatrice de l'ordre de la Visitation, signée par Mgr Biord, évêque et prince de Genève.

L'essentiel du mobilier de l'église actuelle remonte à la seconde moitié du 19e siècle ou au début du 20e. L'élément le plus ancien est la cloche bénite en 1846 : elle était présente dans le clocher de l'ancienne église, construit à cette date, et a été transférée dans le nouveau clocher, édifié en 1871. La chaire à prêcher est le second élément le plus ancien : elle a dû être réalisée, de même que les confessionnaux, peu après l'ouverture au culte de la nouvelle église en 1852. Autre élément remarquable, le chemin de croix date de 1883. Dans les années 1930, à la demande du curé Auguste Barbaud, le peintre Octave Guéret réalise dans un premier temps un décor peint sur la voûte et l'entablement du choeur (Dieu le Père au milieu d'une nuée et d'anges), des chapelles latérales (semis de fleurs de lys et d'étoiles), de la nef et du transept (guirlandes de fleurs...). Puis, en 1938, il est l'auteur du bas-relief de la Grotte de Lourdes. Le décor des voûtes a disparu lors de la réfection de la toiture de l'église, emportée par une tempête en 1953. Les réaménagements issus de Vatican II dans les années 1960-1970 ont abouti au retrait de plusieurs éléments du mobilier, en particulier les statues et le maître-autel.

  • Auteur(s)