Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de fabrication des métaux, dite le fourneau de Saint-Nicolas - Blandouet

Dossier IA53002241 réalisé en 1986

Fiche

AppellationsFourneau de Saint-Nicolas
Parties constituantes non étudiéeshaut fourneau, entrepôt industriel, logement, four à pain
Dénominationsusine de fabrication des métaux
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
Hydrographiesle Treulon
AdresseCommune : Blandouet
Lieu-dit : le Fourneau
Cadastre : 1842 B 1, 2, 4 ; 1982 B 10

Le site métallurgique de Saint-Nicolas a été vraisemblablement créé à la fin des années 1640 par Henri de Daillon, comte de Lude et seigneur de Bouillé. Sa construction est sans doute due à André Riverain, qui le tient à ferme en 1650 : son haut fourneau est destiné à approvisionner en fonte la forge de la Cosnuère que Riverain fait alors construire pour les religieuses d'Etival. Une décennie plus tard environ, il est rattaché aux forges de Moncor, situées également sur le domaine de Bouillé. En 1690, celles-là comprennent une "forge à battre fer, comprenant halles, fourneaux, fenderies, bocambre, [...] étangs, cours d'eau vive, fourneau et étang de Saint-Nicolas pour la fonte des mines". Le fourneau est détruit en 1710 par les inondations. Il est reconstruit en 1768, à l'instigation du marquis de Bouillé, Jean-Louis Portail, par le maître de forge de Moncor Charles-Henri Desportes de Linières. La rendue datée d'octobre 1798 (brumaire an VII) décrit des bâtiments en mauvais état. Elle mentionne le fourneau de 40 pieds de longueur sur 30 de largeur et 8 de hauteur, adossé à une chaussée de 212 pieds de longueur, la halle encadrée de deux corps de bâtiment, dont l'un sert de logement, et le bocambre destiné au concassage du minerai. L'établissement est abandonné vers 1830. Le logement, occupé ensuite par un agriculteur puis désaffecté, date sans doute du XVIIIe siècle. Il a été agrandi d'un appentis à croupe, puis d'un second appentis avant 1842.

Période(s)Principale : milieu 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Dates1768, daté par source

Le haut fourneau est totalement ruiné. Seuls son mur sud avec l'emplacement du passage d'eau où prenaient place les roues, ainsi qu'une partie du mur nord sont conservés. L'étang de retenue est asséché, de même que le canal de fuite et l'ancien cour du Treulon qui servait de canal de décharge (le ruisseau passe désormais entre ces deux derniers). La chaussée est encore en place. De la halle à charbon, contigüe au logement, ne subsiste que le mur gouttereau sud. Deux montées convergentes d'escalier, dont témoignent des arrachements, y étaient adossées. Elles permettaient de déverser le charbon à l'intérieur du bâtiment. Le logement comprend à l'est, un corps en appentis à croupes, subdivisé en une pièce à cheminée, dotée d'un four à pain, et une pièce froide communiquant avec la pièce correspondant au second appentis, et, à l'ouest, un corps à toit à longs pans occupé par une pièce froide et par trois toits à porcs et petites étables, qui ont été fermés après la ruine de la halle par un mur-pignon en planche de bois sur un soubassement de pierre. Les fenêtres anciennes du logement sont encadrées de bois.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile plate
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
appentis
État de conservationvestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales ; MC Et. XCI 1098. Bail à ferme générale de la forge de Moncor et du marquisat de Bouillé passé entre la président Portail et Pierre Prévost-Duguay, maître des forges de Chemiré. 13 février 1772.

  • Archives nationales ; Q 1 700. Aveu de la seigneurie de Bouillé par le président Jean-Louis Portail. 8 novembre 1768.

  • AD Indre-et-Loire : C 143. Lettres du marquis de Sourches du 16 et du 23 septembre 1768, par laquelle il manifeste son opposition à la reconstruction du fourneau de Saint-Nicolas sur la terre de Bouillé.

  • AD Mayenne : E dépôt 21 5 N 1. Commune de Blandouet : liste des biens nationaux à mettre en vente. 16 juin 1792.

  • AD Mayenne : 3 E 50 96. Étude de maître Jacques-François Aveneau, notaire à Sainte-Suzanne. Rendue de la forge de Moncor. 11 brumaire an VII.

  • AD Mayenne : 3 E 50 308. Étude de maître Jacques-Jean Delepine, notaire à Sainte-Suzanne. Rendue de la forge de Moncor. 30 octobre 1780.

  • AD Mayenne : Q 13 4. Affiche [placard] de la vente de la forge de Moncor comme bien national. 14 et 21 thermidor an VI (1et et 8 août 1798).

  • AD Sarthe : 4 E suppl. 100 696. Bail à sous-ferme du lieu de la Meute passé par Charles-Henri Desportes de Linières, maître des forges de Moncor et de la Cosnuère. 16 avril 1772.

  • AD Sarthe : 4 E suppl. 100 696. Bail à sous-ferme du lieu de la Houssière passé par Charles-Henri Desportes de Linières, maître des forges de Moncor et de la Cosnuère. 16 avril 1772.

  • AD Sarthe : H 1413.

  • Archives diocésaines du Mans. Dossier Château-L'Hermitage et Chemiré-en-Charnie. Correspondance du maître de forges Géré de la Mothe avec le marquis de Sourches. 15 juin 1763, 12 juin 1768.

  • Archives privées, Moncor. Étude de Jacques-Jean-Simon-Pierre Bouvet, notaire à Evron. Bail à titre de sous-ferme de la forge dépendant de Moncor. 7 avril 1808.

  • Archives privées, Moncor. Étude de Jacques-François Aveneau, notaire à Sainte-Suzanne. Rendue de la forge de Moncor et du fourneau de Saint-Nicolas par Joseph Géhard-Seyeux, fermier sortant, à Louis Bigot et Michel-Jean Le Boul, fermiers entrants. 8 novembre 1808, 1er février 1809.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 277 ; t. 3, p. 57, 645
  • La métallurgie du Maine : de l'âge du fer au milieu du XXe siècle, sous la dir. de BELHOSTE, Jean-François et ROBINEAU, Evelyne. Paris : Monum, éditions du patrimoine, 2003, 408 p., accompagné d'un cédérom. (cahiers du Patrimoine ; 64)

    p. 71, 72, 110, 127, 162, 186, 188, 190, 191, cédérom
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Eraud Dominique
Eraud Dominique (1954 - 2012)

Conservateur du patrimoine, chercheur à l'Inventaire général, conservateur des Antiquités et Objets d'Art de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.