Logo ={0} - Retour à l'accueil

Salles des œuvres post-scolaires, puis salle des fêtes, caserne de pompiers, actuellement ateliers municipaux

Dossier IA85001892 réalisé en 2017

Fiche

Dénominationssalle des fêtes
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Puyravault
Lieu-dit : Bourg
Adresse : rue
de la Voie
Cadastre : 1834 B 290 et 291 ; 2017 AC 279

Une première salle des œuvres post-scolaires, en bois, est construite vers 1920 avec des matériaux de récupération de l'armée utilisés pendant la Première Guerre mondiale. L'objectif est d'organiser des fêtes et activités pour encadrer la jeunesse qui a passé l'âge scolaire.

En 1929, l'amicale des écoles publiques de Puyravault dépose une demande de subvention à l'Etat pour la construction d'une salle de réunions. Le projet de construction de la salle des œuvres post-scolaires est confié en 1931 à Pierre Barbachoux, architecte à Fontenay-le-Comte. Il rend sa proposition le 15 juillet, d'un montant de 72 170 francs. La salle, destinée aux séances éducatives et récréatives (cinéma, théâtre, jeux divers, gymnastique, sport...) prendra la place d'une ancienne maison dont une partie de la structure sera conservée. Les murs seront en moellons, à l'exception des murs pignons, en brique creuse ; des éléments seront en béton armé, comme les linteaux, les meneaux et les jardinières des ouvertures ; la charpente sera en sapin du Nord ou des Vosges. La salle pourra contenir 200 personnes, avec une petite scène de théâtre démontable, à l'usage des jeunes gens du patronage laïque, et un cabinet d'opérateur de cinéma. On prévoit aussi le mobilier pour des conférences, comprenant chaises, bancs, fauteuils, table de conférencier, le tout mobile et susceptible d'être rangé.

L'Etat accorde en 1932 une subvention de 34 000 francs. Les travaux sont adjugés le 8 mars 1932 à Adrien Roux, entrepreneur à L'Ile-d'Elle, et à M. Turpin, de Luçon, pour la couverture. La réception provisoire du chantier, le 15 mai 1934, permet de commencer à utiliser la salle. En 1936, des travaux complémentaires sont réalisés pour installer une cuisine, des toilettes, et construire un mur de clôture entre la salle et la mairie, en détruisant au passage d'anciennes servitudes. En 1938-1939, un débat s'élève sur l'utilisation de la salle, construite avec financement de l'Etat et pour des usages scolaires et post-scolaires, mais potentiellement mise en location par la commune pour des usages non-scolaires. Après avoir servi de salle de fêtes, le bâtiment abritera la caserne des pompiers puis, de nos jours, l'atelier municipal.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1932, daté par source
Auteur(s)Auteur : Barbachoux Pierre
Pierre Barbachoux

Architecte à Fontenay-le-Comte dans la première moitié du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Cette ancienne salle des fêtes est un bâtiment de plan rectangulaire, couvert d'un toit à longs pans, avec murs pignons découverts. Il est construit en moellons, avec structure et encadrements des ouvertures en béton. Il se distingue par des ouvertures jumelées, avec appui saillant et mouluré. Les portes ont un linteau à pans coupés. Un solin en ciment, imitant les moellons, souligne l'ensemble.

Murscalcaire moellon enduit
béton
Toittuile mécanique
Couvrements
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 1 O 533. 1829-1931 : édifices et services publics, édifices du culte, cimetière, endiguement et bornage des relais de mer à Puyravault.

  • Archives départementales de la Vendée. 1 O 1013. 1917-1938 : construction et aménagements des édifices et services publics à Puyravault.

Bibliographie
  • BOURDU Daniel (dir.). Le canton de Chaillé-les-Marais, coll. Mémoire en Images, Alan Sutton, 2004, 128 p.

    p. 112
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis