Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ponts et gués du bourg de Valennes

Dossier IA72058797 réalisé en 2018

Fiche

Aires d'étudesPays du Perche sarthois
Dénominationspont, gué
AdresseCommune : Valennes

Le bourg de Valennes est traversé par deux ruisseaux, le Boutry (ou Boutrie) et le Fresnay (parfois dit la Bonde), pourtant l'établissement de ponts y est une préoccupation tardive. Le cadastre napoléonien de 1829 figure ainsi quatre passages à gué pourvus d'étroites passerelles en bois pour le passage des piétons et aucun pont. Il aurait néanmoins existé, selon un document d'archives, une arche de pierre près de l'actuel lavoir communal, emportée en 1743 par une inondation. Elle ressemblait peut-être au petit pont de pierre encore visible rue des Sabotiers, qui n'est pas dessiné sur le plan de 1829 malgré son apparente ancienneté (il est toutefois difficilement datable en l'absence de textes) : celui-ci n'étant pas dans la continuité de la rue, il s'agit vraisemblablement d'un ancien passage privé entre l'ancienne maison seigneuriale de Valennes et peut-être son jardin sur l'autre rive du Boutry.

Au XIXe siècle, les rues du bourg sont boueuses et presque impraticables une bonne partie de l'année du fait de leur manque d'entretien et des inondations générées par les cours d'eau qui se rejoignent en ce fond de vallée. Les efforts d'amélioration se concentrent d'abord sur le chemin de Mondoubleau (aujourd'hui rue de l'Industrie), qui est redressé à la sortie du bourg de Valennes et doté d'un premier pont en pierre, dit pont de la Guivarderie, en 1842 : les plans et devis en sont donnés par l'agent voyer cantonal Plais et la première pierre est posée par le sous-préfet Alphonse Leret-d'Aubigny. Les travaux sont ensuite menés à bien par l'entrepreneur Michel Gautier. En 1845, la route Dollon-Mondoubleau par Valennes est classée chemin d'intérêt commun n° 42 : les travaux qui s'ensuivent comprennent la construction de ponts sur la Braye en 1862 (à moins d'un kilomètre du bourg).

En 1864, la municipalité obtient l'incorporation de la traverse du bourg dans la vicinalité afin de remédier à l'état déplorable des rues. C'est dans ce contexte qu'est édifié en 1867 un deuxième pont dans le centre du bourg, celui de la rue de l'église également sur le Boutry. Il s'agit de supprimer un passage à gué très fréquenté (reliant le cœur du bourg à l'église, à la mairie et à l'école) et dangereux à la nuit tombée. Ce pont sera entièrement reconstruit en béton armé en 1931, par l'entrepreneur Justin Crépin. Un autre pont en béton a remplacé le passage métallique qui fut édifié entre 1901 et 1905 sur la nouvelle section du chemin d'intérêt commun n°102, de Vibraye à Saint-Calais (en direction de Vibraye).

Subsistent donc au XXe siècle les gués de la rue de la Bonde (sur le Fresnay) et de la rue des Sabotiers (sur le Boutry). Les deux ont conservé leurs passerelles métalliques, reconstruites sur d'anciennes planches de bois menaçant ruine : celle de la Bonde a été édifiée en 1895, par François Bellanger, sur les plans de l'agent voyer cantonal André Pioger, tous deux de Vibraye ; celle de la rue des Sabotiers a été reconstruite et surhaussée en 1959, semble-t-il par M. Parisien, charpentier à Valennes. Toutefois, le gué de la Bonde a été supprimé par la pose de buses en 1976. Celui de la rue des Sabotiers est donc le dernier témoignage des anciens passages à gué du bourg de Valennes et l'un des rares subsistant en Perche sarthois.

Période(s)Principale : 19e siècle, 20e siècle

Deux ponts en pierre sont à signaler dans le bourg de Valennes : une étroite arche en pierres non taillées visible derrière l'ancienne maison seigneuriale (rue des Sabotiers) et un pont en moellons et pierre de taille à arche surbaissée (rue de l'Industrie), tous deux sur le Boutry.

Le gué sur le Boutry (rue des Sabotiers) est flanqué d'une passerelle en béton sur poutres métalliques. Une autre, à planches de bois sur poutres métalliques, témoigne de l'ancien gué sur le Fresnay (rue de la Bonde).

Mursgrès moellon
calcaire pierre de taille
métal
Décompte des œuvresrepéré 4

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 192 AC 83. 1895 : reconstruction de la passerelle de la Bonde à Valennes.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 192 AC 84. 1842-1843 : construction d'un pont sur le Boutry au bourg de Valennes.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 192 AC 86. 1866 : construction d'un pont sur le Boutry au bourg de Valennes.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 396. 1844-1923 : chemin d'intérêt commun n°42, de Dollon à Mondoubleau, commune de Valennes.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 479 et 480. 1875-1934 : chemin d'intérêt commun n° 102 de Vibraye à Mondoubleau et à Saint-Calais, commune de Valennes.

  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 1666. 1894-1896 : reconstruction de la passerelle de la Bonde à Valennes.

  • Archives diocésaines du Maine ; boîte 1505. Papiers concernant la paroisse de Valennes.

  • Archives municipales de Valennes. 1790 à nos jours : délibérations du conseil municipal de la commune de Valennes.

Documents figurés
  • 1894 : plans de la passerelle de la Bonde sur le Fresnay, à Valennes. (Archives départementales de la Sarthe ; 192 AC 83).

  • 1887 : plans d'un pont sur le Fresnay (supprimé) à Valennes. (Archives départementales de la Sarthe ; 3 O 479).

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes de la Sarthe. Paris : Flohic éditions, 2000. 2 vol.

    p. 1653-1654
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Barreau Pierrick
Pierrick Barreau

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.