Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons, 39 rue du Faisan ; 74 rue Pierre-Jubau, Paimbœuf

Dossier IA44004618 réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiéesbuanderie, puits
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPaimbœuf (commune)
AdresseCommune : Paimbœuf
Adresse : 39 rue du, Faisan , 74 rue
Pierre-Jubau
Cadastre : 1810 183 ; 1999 A 2ème feuille 364 ; 1320 ; 1321

L'irrégularité de la parcelle d'origine, comprise entre la rue du Faisan et la rue Pierre-Jubau, remonte à la division de la terre au début du XVIIIe siècle. Il s'agit du dernier lot arrenté par la duchesse de Lesdiguières à un marchand, Pierre Retière, le 12 septembre 1702. Il était alors précisé que la largeur des façades sur la rue variait entre 15 mètres au nord (rue du Faisan) et 30 mètres au sud (rue Pierre-Jubau). Ce lot prolongeait le lot accordé au nord de la rue du Faisan à Charles de Bordeau le 23 mai 1692 et, le long de la rue de l'Hôpital, à Jeanne Renaud, la veuve de Charles de Bordeau et à Catherine Monneron, la veuve d'Alexandre Giraudeau le 20 mars 1702. Une première maison est construite selon l'usage au nord de la parcelle, sur l'actuelle rue du Faisan (n°39), composée au milieu du XVIIIe siècle d'un corps de bâtiment sur la rue et d'un corps secondaire de quatre pièces à l'étage au-dessus de deux celliers. De ce dernier, détruit, subsiste une cheminée en tuffeau ancrée sur le mur mitoyen à l'est de la cour. La jonction entre les deux corps est encore visible sur la façade postérieure du corps principal. En 1762, la maison appartenait à un aubergiste (marchand-traiteur) Jean-François Le Comte ; elle était dite : le Faisan. L'installation dans la seconde moitié du XVIIIe siècle de tonneliers et marchands de vin en gros a généré, sur la rue de l'Hôpital, la construction d'entrepôts (dits magasins) actuellement partiellement reconstruits et reconvertis en logements et la construction, vraisemblablement dans le dernier quart du XVIIIe siècle, de la maison n° 74 rue Pierre-Jubau.

Période(s)Principale : 1ère moitié 18e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle

La maison n° 74 rue Pierre-Jubau, de deux pièces par niveau, est desservie par un escalier en charpente demi-hors œuvre, axé, ancré contre la façade postérieure. Elle est actuellement liée au nord sur la rue de l'Hôpital à un second corps de bâtiment d'une travée et d'un étage, à usage de cuisine au rez-de-chaussée. La section des poutres portant le plancher du premier étage renvoie à une construction plus ancienne ou à une dépendance n'ayant jamais eu vocation au logement. La maison d'angle n° 39 rue du Faisan est actuellement constituée de deux unités d'habitation associées derrière une façade commune. La première, à l'est ouvrant sur la rue du Faisan, de deux travées, est desservie par un escalier dans œuvre en charpente, reporté contre la façade postérieure, sous lequel passe le couloir d'accès à la cour ; ce dernier est accessible depuis la rue par la porte basse située à droite du garage entre les deux premières travées. La deuxième, à l'angle des deux rues, est accessible depuis la porte la plus proche de l'angle sur la rue du Faisan. Un puits et une buanderie occupent la cour au centre.

Toittuile mécanique, ardoise
Plansplan régulier
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-œuvre
escalier demi-hors-œuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rolle rentier de Mesdemoiselles Grou pour les rentes qui leur sont dues sur les maisons de Painbeuf. Arrentement le 12 septembre 1702 par la duchesse de Lesdiguières à un marchand, Pierre Retière et sa femme Jeanne Nicolas, d'une parcelle de 15 mètres de façade pour 30,5 mètres sur l'autre face. [1772].

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : AD Loire-Atlantique. 1 E 757 : Rolle rentier de Mesdemoiselles Grou pour les rentes qui leur sont dues sur les maisons de Painbeuf. Arrentement le 12 septembre 1702 par la duchesse de Lesdiguières à un marchand, Pierre Retière et sa femme Jeanne Nicolas, d'une parcelle de 15 mètres de façade pour 30,5 mètres sur l'autre face. [1772].
  • Etude de Me Baullin. Location d'une maison appelée Le Faisan, rue du Faisan, chambres basses et hautes, autres chambres, cellier et jardin, par Jean-François Comte, marchand traiteur au bourg de Fay à Catherine Besson séparée de son mari, Gabriel Labarde, employé dans les Fermes du roi. 5 avril 1762.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 2/112
  • Etude de Me Aubinais. Vente de la maison dite maison du Faisan par François le Comte marchand et aubergiste consistant en un corps de logis couvert en tuile en mauvais état composé de deux chambres basses, trois hautes séparées par des cloisons en sapin deux greniers une cour dans laquelle est un petit corps de logis composé de deux celliers et quatre chambres hautes, un jardin avec un puits pour 3500 livres à Michel Musseau, marchand tonnelier et Marguerite Hautbert. 10 décembre 1762.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 51/33
  • Etude de Me Baullin. Location de l'Hôtel du Brillant (58 rue du Général-De-Gaulle) par Rondineau à Jean Le Comte marchand traiteur pour 7 ans. 11 Juillet 1763.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 1/79
  • Etude de Me Trastour. Article 147. Aveu rendu au marquisat de la Guerche par Michelle Grou sur la rente due par Michel Musseau sur une maison consistant en plusieurs chambres, cour, magasin et jardin, donnant tant sur la rue du Faisan que sur la place de l'Hôpital. 15 février 1780.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 90/42
  • Etude de Me Baullin. Attournance rue du Faisan par François Musseau, François Fillaudeau, marchands de vin et Marie Musseau sur une maison consistant en plusieurs chambres basses et hautes, grenier, cour, cellier, latrines, héritiers de Pierre Musseau et Marguerite Hautbert, le terrain ayant été arrenté le 12 septembre 1702 à Pierre Retière et Jeanne Nicolas par la duchesse de Lesdiguières. 22 novembre 1787.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 1/5
  • Registre de la contribution foncière. Section du bas Paimbœuf. Art. 11. Propriétaire : François Musseau, marchand de vin à Paimbœuf. Nature de la propriété : 3 chambres basses, 3 hautes, grenier au-dessus, un cellier, une cour et un jardin. Art. 12. 2 chambres basses, 2 hautes, un magasin (en retour sur la rue de l'Hôpital). 19 mai 1791.

    Archives communales, Paimbœuf
  • AC Paimbœuf. Registre de la contribution foncière. Section du bas Paimbœuf. Art. 13. Propriétaire : François Fillaudeau, tonnelier à Paimbœuf. Nature de la propriété : 2 chambres basses, 2 hautes, un grenier, un très grand magasin (en retour sur la rue de l'Hôpital). 19 mai 1791.

    Archives communales, Paimbœuf
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Lelièvre Françoise
Françoise Lelièvre

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.