Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le Bas-Chapeau, ferme, actuellement maison.

Dossier IA72001590 réalisé en 2013

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable, fournil, porcherie, remise agricole, fenil
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
HydrographiesChéronne (La)
AdresseCommune : Saint-Georges-du-Rosay
Lieu-dit : Bas-Chapeau (Le)
Cadastre : 1835 C 462-468 ; 2014 C 456-459

Mentionné en 1736, le bordage du Bas-Chapeau était composé en 1835 de quatre bâtiments dans une cour, dont le principal, en L, était distribué en deux maisons et parties agricoles, et de deux jardins dont l'un nommé le closeau de la fuie. Le tout divisé en deux propriétés. L'une des maisons fut augmentée en 1856 et l'autre déclarée démolie en 1859.

Synthèse

Le logis peut dater des XVIe ou XVIIe siècles, au vu de la cheminée à consoles en pyramides inversés accompagné de son placard, encore que cette cheminée semble remaniée, voire remontée. Une seconde cheminée existait au pignon droit (trémie en place). La partie droite des étables en retour d'équerre a été construite en deux campagnes avant 1835.

La ferme fut remaniée et augmentée dans la 2e moitié du XIXe siècle. Les travaux du logis datent probablement de 1856 et ont concerné la reprise des élévations, couronnées d'une corniche en briques moulurées (seul exemple repéré de ce type) et percées de nouvelles baies (dont les portes couvertes en plein-cintre), la modification de la pente de toit et la pose d'une nouvelle charpente, la réfection des plafonds. Le fournil daterait de cette campagne de travaux.

Dans le même temps ou peu après, les étables furent augmentées vers la gauche en deux campagnes de construction et leur élévation sur cour homogénéisée, les porcheries construites sur le même alignement et la grange-étable-remise édifiée face au logis.

Période(s)Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1856, daté par source

La ferme comprend un bâtiment de plan en L, affecté en logis et fournil pour le corps principal, étables en retour d'équerre puis porcherie construites au droit de ces dernières et une grange-étable-remise-fenil construite face au logis.

Le logis et les étables ont un comble à surcroit, le fenil occupe l'étage en surcroît au-dessus de la remise.

Le gros-oeuvre est en maçonnerie de moellons de calcaire et de grès avec chaines d'angles en grès, les élévations du logis sont couronnées par une corniches de briques moulurées. Le fenil est essenté de planches.

Les baies du logis et de la grange-étable-remise sont en pierre de taille, de calcaire pour le logis, avec porte couvertes en plein cintre, et grès pour les autres. Les autres baies sont en bois ou en briques.

La partie droite du logis est couverte d'une croupe.

Mursmoellon enduit partiel
bois essentage de planches
Toittuile plate
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît, étage en surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Sarthe : 6 F 38. Collection Esnault. Saint-Georges-du-Rosay. XVIIe-XVIIIe s.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 6 F 38
  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 285/13. Etat de section du plan cadastral de Saint-Georges-du-Rosay. 1836.

  • AD Sarthe : 3 P 285 / 14. Commune de Saint-Georges-du-Rosay. Matrice des propriétés foncières vol.1. Folios 1 à 380, avec table alphabétique générale des propriétaires pour les deux volumes. 1838-1913.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 3 P 285 / 14
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Saint-Georges-du-Rosay. 1835. (Archives départementales de la Sarthe ; PC 285).

    section C2
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Hardy Julien