Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite Saint-André

Dossier IA85001934 réalisé en 2017

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Sainte-Radégonde-des-Noyers
Lieu-dit : Saint-André
Adresse : route
D10A
Cadastre : 1834 E 159 ; 2017 OE 290

La cabane de Saint-André a dû être créée à la fin du 18e siècle, à la faveur des dessèchements de marais opérés dans les années 1770-1780 entre le Brault et le Nouveau marais de Champagné. A la Révolution, elle est saisie comme bien national à l'encontre de Louis-François-Jules Jehannot (1741-1792), marquis de Bartillat, émigré en Allemagne. La cabane est estimée en décembre 1793 à 20800 livres. Comme le montre le plan cadastral de 1834, ses bâtiments se trouvent alors à l'ouest de l'exploitation (et non à l'est, comme aujourd'hui), près de la Balise et de la Prée Mizotière. La nouvelle ferme figure en revanche à son emplacement actuel sur un plan des marais de Champagné, voisins, en 1898.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle

La ferme est située au bord de la route D10A, en retrait par rapport à la voie, juste au nord du pont du Brault. Exception faite des dépendances agricoles récentes, elle comprend un logis et d'une grange-étable dans son prolongement au nord-est. Le logis présente un étage. La grange-étable a sa façade sur le mur pignon, forme liée à la pratique intense de l'élevage dans la seconde moitié du 19e siècle.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesCabane de marais desséchés, Grange à façade en pignon, Ferme de plan en longueur
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 1 Q 180. Procès-verbaux d'estimation des biens nationaux du canton de Chaillé-les-Marais.

Documents figurés
  • 1834 : plan cadastral de Sainte-Radégonde-des-Noyers. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 267).

  • 1898 : Société administrative des marais Vieux desséchés de Champagné-les-Marais, plan des territoires tributaires (...), dressé par M. Cloitre, conducteur principal des Ponts et chaussées, sous la direction de M. Emile Guinaudeau, président du Syndicat du Marais, en 1898. (Archives du Syndicat des marais du Petit-Poitou, Chaillé-les-Marais).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis