Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite la cabane de la Touchantée, actuellement maison, 10 rue des Prés bas

Dossier IA85002329 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, jardin, puits, grange, étable, écurie, buanderie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Prés Bas (les)
Adresse : 10 rue
des Prés Bas
Cadastre : 1836 H 465 ; 2019 OH 142

La cabane de la Touchantée est une des grandes exploitations agricoles créées après le dessèchement des marais de Vix au milieu du 17e siècle. Du reste, elle apparaît en 1720 sur la carte de la région établie par Claude Masse. En 1663, elle constitue le carreau 72 défini sur le plan et l'acte de de partage des marais desséchés entre les membres fondateurs de la Société des marais de Vix-Maillezais. Ce carreau, comprenant 68 arpents de marais, est alors attribué à Gabriel de Beaumont-Pally, demeurant à Chantonnay, un des principaux financeurs des travaux de dessèchement. Il en cède aussitôt les deux tiers à M. Brunet de la Bressaire, en échange d'autres marais dans le carreau 70 (Sablon et canton de la Touchantée).

Vers 1780, la cabane de la Touchantée, qui ne recouvre plus que 57 arpents, appartient à Gabriel Brunet de Montreuil, seigneur de Montreuil et de la Bobine. Saisie comme bien national à la Révolution contre le nommé Rouanay, émigré, elle est estimée le 28 janvier 1798. Exploitée par André Prouzeau, elle comprend, outre les terres, une chambre basse, un fournil, une laiterie, des toits et des écuries, le tout en mauvais état. La cabane change alors de mains et est détenue en 1801 par Louis-Michel Gombault, payeur de la Marine et des colonies à Brest qui, le 24 novembre, l'afferme pour 5 ans à Jean Mion, cultivateur, époux Maréchaud.

La cabane apparaît ensuite sur le plan cadastral de 1836. Les bâtiments, disposés comme aujourd'hui, sont entourés par les vastes carrés de marais qui composent l'exploitation. L'ensemble appartient alors à Auguste Beaussant, avocat à La Rochelle puis président du tribunal civil de Poitiers, avant de passer à sa fille, Marie Beaussant, épouse d'André Florent puis de M. Gillot de Saint-Luc, demeurant à Courcelles, près de Saint-Jean-d'Angély. En 1865, la fille de cette dernière, née Gillot, veuve de Paul Roy de l'Isle, est propriétaire de la Touchantée. La cabane appartient en 1912 à M. Guillot Saint-Evre. Au début du 20e siècle, elle est exploitée par Auguste Bobineau (1876-1963) époux d'Augustine Renard.

Les bâtiments actuels remontent sans doute pour l'essentiel au 19e siècle, avec des remaniements (logis) au 20e. Une partie des dépendances est peut-être plus ancienne (18e siècle ?) : leur disposition est la même que sur le plan cadastral de 1836.

Période(s)Principale : 19e siècle

La ferme est située à la limite entre les terres hautes, en bordure desquelles sont construits les bâtiments, et les terres basses de marais qu'elle exploitait. Les bâtiments comprennent pour l'essentiel un logis encadré à l'ouest par une ancienne buanderie (remaniée) et à l'est par une grange-étable. D'autres dépendances (étable, écurie...) prennent place à l'est de la cour. Le logis, devant lequel s'étend un jardin délimité par un muret, est constitué d'un rez-de-chaussée, avec couloir central, et d'un grenier habitable. La façade présentait à l'origine trois travées d'ouvertures. Au sud de la cour et des dépendances se trouve un puits coiffé, couvert d'un édicule tronconique en moellons.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, étage en surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme à bâtiments séparés ; Cabane de marais desséchés ; Puits couvert ; 3
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée, 3E 63/54. 1801, 24 novembre : bail à ferme de la cabane de la Touchantée par Louis-Michel Gombault à Jean Mion époux Maréchaud.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 1, pièce 5. Partage des marais de Maillezay et Vix, avec les procurations, eschanges et procez-verbaux, [19 octobre 1663-1er septembre 1664], Fontenay-le-Comte, chez Petit-Jean, 1664.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 15, pièce 3. Vers 1780 : Etat des cabanes des marais de Vix, Maillé, Maillezais et Doix.

  • Archives départementales de la Vendée, 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 42. 1898, 10 septembre : accord entre la Société de Vix-Maillezais et le propriétaire de la cabane de la Touchantée au sujet de l'élargissement du fossé de ladite cabane dans le prolongement du canal de Crétineau.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 84, pièce 7. [Vers 1748, copie de 1890 :] Table générale de tous les quarreaux du marais de Vix et Maillezais, à qui chaque carreau est échu après les échanges et contre échanges faites, de combien chaque carreau est d'arpent, la page où il se trouve dans le procès-verbal de partage, et par qui chaque quarreau est actuellement possédé.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

  • Archives départementales de la Vendée, 1 Q 591. 1798, 28 janvier (9 pluviôse an 6) : procès-verbal d'estimation comme bien national de la cabane de la Touchantée, à Vix.

Documents figurés
  • 1720, 29 octobre : Carte du 46e quarré de la generalle des costes du Bas Poitou, païs d'Aunis, Saintonge et partie de la Basse Guienne..., par Claude Masse (Service Historique de la Défense, Vincennes, J10C 1293, pièce 17).

  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.