Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite Cibule (vestiges)

Dossier IA85002703 réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesgrange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Maillé
Lieu-dit : Cibule
Cadastre : 1835 C 1002 ; 2020 C 777 et 778

La ferme a pu être créée dès le XVIIe siècle, au moment du dessèchement avorté des marais de Cibule et Civray. Son nom pourrait être lié à la famille Cibul, dont Me Henri Cibul, demeurant à L'Hermenault, mentionné dans un acte notarié en 1672. La ferme de Cibule apparaît en tout cas sur une plan dressé vers 1814 à l'occasion de la nouvelle tentative de dessèchement de ces marais, cette fois fructueuse, puis sur le plan cadastral de 1835. Elle appartient alors à Jacques Eugène de Grimouard (1801-1861), marié depuis 1831 avec Thérèse Adélaïde Savary de l'Epineray. Il fait agrandir la ferme en 1848.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , (?)

De l'ancienne ferme de Cibule, il reste les vestiges d'une dépendance, sans doute une grange-étable. Ils prennent place en arrière, au nord-ouest, de la digue qui les séparent de la rivière de la Vieille Autise.

Murscalcaire moellon
Étagesen rez-de-chaussée
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
État de conservationvestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée ; 3 E 40/3-3. 1672, 13 novembre : acte de renonciation par Henri Cibul, de L'Hermenault, à la prétention qu'il peut avoir sur le marais de la Chatte ou Taucheron, situé près de Maillé.

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 1460 à 1465, 3578, 3579 (complétés par les registres conservés en mairie). 1836-1914 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé.

  • Archives départementales de la Vendée ; S 729. 1814-1872 : dessèchement des marais de Cibule et Civray à Maillé, affaire du canal du pont des Douves, creusement des rigoles d'Aziré, de la Garette, et de Coulon à Damvix ou rigole de la Rive droite.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Maillé, 1835. (Archives départementales de la Vendée ; 3 P 132 ; complété par l'exemplaire conservé en mairie).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.