Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, 4 route des Grands Greniers

Dossier IA85001962 réalisé en 2017

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable, toit à porcs, fournil
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Sainte-Radégonde-des-Noyers
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 4 route
des Grands Greniers
Cadastre : 1834 D 382 et 383 ; 2017 AD 157 et 185

Parmi les deux logements qui composent aujourd'hui le logis, celui situé au sud a dû être construit dans la seconde moitié du 18e siècle, comme le laisse penser la forme de ses ouvertures. Le logement nord et la partie droite du logement sud apparaissent sur le plan cadastral de 1834, mais pas encore la partie gauche (en rez-de-chaussée) du logement sud, ni les dépendances au sud de la cour. En fait de logement nord, il s'agissait à cette date d'un magasin d'entrepôt, appartenant à François Mingaud, maçon. La partie sud, habitable, était quant à elle détenue par Pierre Colardeau, demeurant à Chaillé-les-Marais. En 1834, l'endroit s'appelait les Clopes.

Le cadastre indique que la partie nord est démolie en 1856 pour faire place à une nouvelle dépendance qui est transformée en habitation en 1877. La partie sud a subi beaucoup moins de transformations, conservant son architecture du 18e siècle, mis à part son allongement en rez-de-chaussée vers le sud (2e moitié du 19e siècle ?). La date 1832 serait inscrite sur un élément de charpente ; la couverture a été reprise en 1939, comme le rapporte une inscription portée sur une tuile. Les dépendances ont dû être construites dans la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle , (?)

La ferme comprend principalement un logis, en retrait par rapport à la voie, et des dépendances sur le côté sud de la cour : grange-étable, toits, vestiges d'un four. La partie nord du logis a été remaniée, au contraire de la partie sud qui a conservé son architecture de la seconde moitié du 18e siècle probablement. On compte au total, sur les deux parties, trois travées d'ouvertures. Les première et deuxième travée à gauche, dans la partie sud, comprennent des ouvertures avec linteau en arc segmentaire. Une des portes est surmontée d'un oculus. On observe une pierre d'évier sur la partie en rez-de-chaussée du logement sud.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, étage en surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
Typologiesferme à bâtiments séparés
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3013, 3015, 3016, 3695. 1835-1958 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Sainte-Radégonde-des-Noyers.

Documents figurés
  • 1834 : plan cadastral de Sainte-Radégonde-des-Noyers. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 267).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis