Logo ={0} - Retour à l'accueil

Etang de la Sablière

Dossier IA85002133 réalisé en 2018

Fiche

Dénominationsétang, carrière
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : L'Île-d'Elle
Lieu-dit : Sablière (la)
Adresse : route
de la Sablière
Cadastre : 1834 B ; 2017 AN 19 à 151

Le plan cadastral de 1834 montre à cet endroit un enchevêtrement de parcelles de marais entourées de fossés. Au sud se trouvent déjà quelques habitations formant le hameau de la Sablière. Un chemin traverse ces marais (il sera repris par la route circulant sur le versant sud de l'étang). A la fin des années 1860, la construction de la ligne de chemin de fer de Nantes à La Rochelle via L'Île-d'Elle nécessite d'importantes quantités de matières premières, dont du sable. En effet, la voie ferrée qui doit relier les anciennes terres hautes du Gué-de-Velluire et de L'Île-d'Elle doit passer sur un sol de marais particulièrement instable. Pour la stabiliser et créer un ballast compact, on a recours au sable présent tout près de là en sous-sol, à proximité du hameau des Saulzaies.

Déjà en 1860, Jean André Carré, du Gué-de-Velluire, et Pierre Arnaud, de L'Île-d'Elle, avaient cédé à la commune un terrain situé aux Sablières pour permettre l'extraction de sable utile aux travaux sur les bâtiments communaux. Le 22 février 1869, un arrêté préfectoral autorise l'extraction de sable sur les propriétés de MM. Hurtaud, Fleurisson et Simonneau par MM. Godard et Jande, entrepreneurs chargés de la construction des ouvrages d'art de la ligne de chemin de fer entre Andilly et L'Île-d'Elle.

Une fois les travaux terminés, avec l'ouverture de la ligne en 1871, la carrière de sable reste exploitée encore quelques années par les chemins de fer. En 1881 encore, les propriétaires des parcelles concernées sont réunis par l’État en vue de leur expropriation. Puis, abandonnée, la carrière est mise en eau et devient l'étang de la Sablière. Quelques maisons et fermes s'installent sur ses rives, au nord essentiellement. A la fin du 19e siècle et au début du 20e, le lieu est prisé des promeneurs et des pêcheurs qui fréquentent le café du Poisson bleu.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

L'étang de la Sablière, qui couvre près de 20 hectares, est situé au nord-est du bourg de L'Île-d'Elle. Il forme un îlot de verdure au cœur des marais remembrés qui s'étendent entre L'Île-d'Elle et Le Gué-de-Velluire. Bordé de végétation, il est entouré par une route et des habitations, plus nombreuses au nord.

Couvrements
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de L'Île-d'Elle. Dossier "Chemin de fer".

  • Archives municipales de L'Île-d'Elle. Dossier "Grosses réparations bâtiments scolaires".

  • Informations, documentation et notes de dépouillements d'archives transmises par M. Daniel Goguet (L'Île-d'Elle).

Documents figurés
  • Plan cadastral de L'Île-d'Elle, 1834. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 111).

Bibliographie
  • TIZON, Henri. Petite histoire de L'Île-d'Elle, ses légendes et son patois, poésies et vieilles chansons, O. et P. Lussaud, Fontenay-le-Comte, 1961, 297 p.

    p. 72
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis