Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de 8 chapiteaux sur la colonne nord n° 4

Dossier IM44008406 réalisé en 2005

Fiche

Dénominationschapiteau
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : place Saint-Aubin
Emplacement dans l'édifice4e support en partant de l'ouest de la file de support nord de la nef centrale
Période(s)Principale : 12e siècle

La file nord de supports de la nef centrale de la collégiale Saint-Aubin de Guérande présente une alternance de colonnes et de piliers. La colonne qui nous intéresse, quatrième support de la file nord en partant de l'ouest, développe quatre scènes, à lire de gauche à droite à partir du sud-ouest : on y trouve trois épisodes de la parabole du mauvais riche et de Lazare [Luc, 16, 19-31], ainsi qu'un tableau triple organisé autour de la figure d'un atlante.

Face sud-ouest, scène 4A : Banquet du mauvais riche.

Outre les éléments bûchés et usés que l'on retrouve sur la gauche de la composition et qui sont peut-être à rattacher à la scène adjacente au nord, trois personnages apparaissent dans ce tableau. L'interprétation demeure hypothétique du fait de l'usure du demi-relief ; on peut toutefois discerner un homme, assis au centre, peut-être en train de déjeuner. À sa gauche, un serviteur ou un esclave l'évente avec un flabellum. À droite, un autre porte une amphore à anses.

Cette scène initie le cycle de la parabole du mauvais riche et de Lazare. Ce thème, également traité sur les chapiteaux de la cathédrale de Nantes, se retrouve sur le registre supérieur du porche de l'église Saint-Pierre de Moissac où le mauvais riche, gras à souhait et richement vêtu, est attablé avec sa femme alors qu'un serviteur puise du vin dans une jarre pour le servir. Différence notable, à Moissac, Lazare, couvert d'ulcères aux pieds de la table, se tient la poitrine en signe de souffrance.

Face sud, scène 4B : Trouvères.

Trois trouvères sont en représentation : celui de gauche frappe sur un tambourin, celui du centre marche sur les mains avec les pieds en l'air, tandis que le troisième semble pincer un psaltérion. Cette scène, très dynamique grâce aux déhanchements des deux musiciens, accompagne le banquet du mauvais riche. La juxtaposition d'acrobates et de musiciens se retrouve dans les églises de Merlévénez et de Malestroit (Morbihan).

Face sud-est, scène 4C : Le mauvais riche face à Lazare.

Le « mauvais riche », à gauche, tient fermement de sa main droite une oie par le cou. De sa main gauche, il maintient un bâton portant une outre pleine ou un baluchon bien rempli. Face à lui, Lazare, assis sur un tabouret, tenait anciennement ses deux mains appuyées sur une canne. Tout comme sur les fresques de sant Climent de Taüll (Catalogne) où il figure assis à la porte du mauvais riche, sa canne à la main et des chiens lui léchant ses plaies, où encore à Moissac où des chiens le lèchent également, il apparaît ici avec un canidé debout derrière lui. Ce dernier, appuyé sur ses épaules, la langue bien visible, lui lèche les ulcères dans le cou. Plusieurs scènes de l'église de Merlévénez [Morbihan] opposent un riche à un mendiant ou stigmatisent l'avarice. Par ailleurs, plusieurs détails d'un chapiteau très érodé au revers de la façade occidentale, au nord, pourrait laisser croire à la représentation du thème du mauvais riche et de Lazare.

Faces nord-ouest, nord et nord-est, scène 4D : Atlante, auxiliaires et processions de léonidés.

Cette triple scène s'organise autour d'un atlante central, type que l'on retrouve par exemple sur la bible de Saint-Aubin d'Angers. Simplement vêtu d'un pagne et accroupi, il soutient un tailloir détaché de la colonne portant une nervure torique traversant le collatéral. À ses côtés, deux petits personnages, l'un accroupi, l'autre à genoux, l'aident à soutenir la retombée du tailloir. À l'est, deux lionnes -sans crinière- se suivent en direction de l'atlante ; celle de devant se retourne vers sa suivante qui lui pose sa patte avant gauche sur le postérieur. À l'ouest, il subsiste un sphinx, dirigé vers l'atlante, qui se retourne également vers l'arrière où ne subsiste qu'un demi-relief très usé et non identifiable.

Catégoriessculpture
Matériauxgranite, taillé
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsliste de 1840 : classé au titre immeuble

Références documentaires

Documents figurés
  • Développement d'un Chapiteau de Granit à St Aubin de Guérande. Signé : Stéphen Martin lith 1845 ; Lith : de Thierry Frères ; Gaucherel del. (TAYLOR, J., NODIER, Ch., DE CAILLEUX, A. Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France. Paris, Firmin Didot frères impr., vol. 1, 1845, sans page).

    s.p
(c) Conseil général de Loire-Atlantique ; (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Vincent Gil