Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble d'édifices à cour commune, 1, 3, 11, 15 Cour commune, 1 rue Poitevin, 21 rue Saint-Maurice

Dossier IA72058911 réalisé en 2019

Fiche

Parties constituantes non étudiéeslogement, cour
Dénominationsensemble d'édifices à cour commune
Aire d'étude et cantonPays du Perche sarthois - Saint-Calais
AdresseCommune : Conflans-sur-Anille
Adresse : 1 3 11 15 cour, Commune, 1 rue, Poitevin, 21 rue
Saint-Maurice
Cadastre : 1836 C4 582 583 586 587 590 à 592 598 599 ; 2019 AE 48 à 54 56

Les origines de cette cour commune sont probablement anciennes, comme en témoigne la maison placée au fond, dont la toiture pentue et le pignon aigu permettent d’avancer une datation de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. L’édifice a été considérablement remanié à plusieurs reprises (date 1909 visible au sommet du pignon, puis dans la 2e moitié du XXe siècle), le ressaut visible sur le mur-pignon entre le sous-sol et l’étage pourrait signaler un mur en pan-de-bois. Cette maison est traditionnellement identifiée comme celle d’un tisserand avec un atelier au rez-de-chaussée et l’escalier extérieur donnant accès au logement à l’étage. Cette théorie est plausible mais difficile à confirmer car l’escalier (refait) pourrait aussi bien avoir été construit tardivement pour desservir le rez-de-chaussée indépendamment de l’étage. En effet, selon l’état de section du cadastre napoléonien de 1829, la maison était partagée entre deux propriétaires, Gervais Beauchamp au rez-de-chaussée et la veuve Michel Beauchamp à l’étage. Les matrices cadastrales signalent la construction du bâti accolé à droite pour l’année 1847.

Tous les bâtiments donnant sur la cour figurent sur le plan cadastral napoléonien de 1829. Les matrices signalent de nouvelles constructions au fond de l’impasse pour l’année 1839. Au début du XXe siècle, on dénombre neuf familles résidant dans la cour, avec des professions variées : aubergiste, sacristain, tisserand, maréchal-ferrant, charron, fabricants. Toutes les façades ont été remaniées à l’époque contemporaine, comme le révèle notamment une photographie prise par Alphonse Poitevin vers 1870-1880. Un pan coupé a été aménagé à l’un des angles d’entrée de la cour, vraisemblablement en 1866 lorsque la maison fut reconstruite, d’après les matrices. D’après le plan d’alignement de 1872, la maison en pendant aurait du recevoir un traitement similaire, qui n’a jamais été réalisé. De nombreuses ouvertures ont été transformées au cours de la 2e moitié du XXe siècle, un logement a été converti en garage. La plupart des toitures ont vu la tuile mécanique ou un matériau synthétique remplacer la tuile plate. Néanmoins, certaines façades arrière ont pu conserver des éléments anciens, comme une baie murée à encadrement en bois au n°15. Autrefois espace privé commun comme le rappelle son nom, la cour est aujourd’hui un espace public.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle, 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

La cour est de forme approximativement rectangulaire et se greffe à son extrémité est sur la rue principale du bourg de Conflans-sur-Anille. Malgré les nombreux remaniements, on peut encore discerner une dizaines d’unités d’habitations autour de la cour. Il s’agit de petits modules en rez-de-chaussée à une ou deux pièces, parfois agrandis par la suite, avec des ouvertures encadrées de briques, en arc segmentaire, parfois une corniche en bois ou en tuiles, parfois une lucarne donnant accès au grenier. Plusieurs entrées de caves sont également visibles. La maison à l’entrée de la cour possède un pan coupé pour faciliter la circulation. Celle en fond de cour présente un gabarit différent avec un étage habitable, accessible par un escalier extérieur droit en maçonnerie, et des ouvertures sur le pignon placé côté cour. Le bâtiment adossé présente, sur sa façade arrière, un bardage horizontal en bois.

Mursmoellon enduit (?)
Toitmatériau synthétique en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété publique
propriété d'une personne privée
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 P 88. Matrices cadastrales, registres des augmentations et diminutions de construction de Conflans-sur-Anille.

Documents figurés
  • Photographies de Conflans-sur-Anille par Alphonse Poitevin, milieu du XIXe siècle. (Bibliothèque nationale de France).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Barreau Pierrick
Barreau Pierrick

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois jusqu'en octobre 2020. Depuis novembre 2020, chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.