Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme - les Jarié, Saulges

Dossier IA53003320 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescellier, étable, grange, porcherie, remise
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Meslay-du-Maine
AdresseCommune : Saulges
Lieu-dit : les Jarié
Cadastre : 1838 H3 13, 14 ; 1982 H 290, 297

Les Jarié (ou Jariais) relevaient de la seigneurie des Trées. En 1461 Gervais Gaultier en rend aveu à Louis Rossigneul et Guillame Le Duc en 1736 à Marie-Anne de Longueil. Ils figurent sur le plan terrier de la châtellenie de Thévalles et sur la carte de Cassini. Vers 1772 et en 1838, ils constituaient un écart regroupant deux petites fermes, l'une dotée d'un logis-étable, l'autre d'un logis et d'une étable séparés. Au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, le logis-étable a été converti en fournil-écurie (avant d'être démoli dans le dernier quart du XXe siècle), une nouvelle étable-grange a remplacé l'étable, une porcherie et une remise ont été édifiées. Le logis a été conservé : il peut remonter au XVIe siècle ou au XVIIe siècle. Il a été agrandi d'un appentis après 1838 et sa façade a été remaniée au cours des deuxième et troisième quarts du XXe siècle. Une plaque rappelant que la Jarrié a servi en 1944 de siège au commandement des F.F.I. de la région M4 a été apposée sur la façade du logis. Elle est actuellement déposée dans le comble.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : milieu 20e siècle

Les quatre bâtiments de la fermes des Jarié sont construits en moellons de grès. Ils sont couverts d'ardoises, sauf la remise dont la toiture est en tuile plate. Le logis est en simple rez-de-chaussée. Il est doté à l'arrière d'un appentis qui servait de cave. Ses ouvertures sont en brique et en ciment. Sa charpente est du type à ferme et à panne sous chevron porteur. L'étable-grange est pourvue d'un comble à haut surcroît. Ses portes sont encadrées de grosses briques et couvertes d'arcs surbaissés en brique ou d'un linteau de bois (grande porte donnant accès au fonds de grange). Les baies de la porcherie sont en calcaire marbrier taillé. Les Jarié appartiennent au type I des écarts.

Murscalcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toitardoise, tuile plate
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1838. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne ; 3 P 729. Matrices des propriétés foncières bâties de Saulges. 1883-1911.

  • CHAPPEE J. Archives du Cogner. Série E. Articles 145-262. Paris, Champion, 1907. Série E. Articles 145-262.

    Chartrier des Chesnais : fiefs des Trées, de Chantepie, etc... , art. 183/11, 185/4-24, 188, 191, p. 144, 155, 170 et 177
Documents figurés
  • Chartrier de Thévalles. Plans de la terre de Thévalles et environs : plans terriers de la châtellenie de Thévalles, Saulges et Saint-Pierre. 1772-1777. 56 plans pos. en 1 album : encre et gouache ; 46 X 60 cm. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 34 166). (Collection particulière).

    pl. 11
Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 4, p. 490
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.