Dossier IA44007240 | Réalisé par
Huon Julien (Contributeur)
Huon Julien

Chercheur, Service patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Digue, puis chemin dit "Chaussée de Robert", Indre
Auteur
Fourny Pierre-Bernard
Fourny Pierre-Bernard

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Rives de Loire
  • Hydrographies Loire (la)
  • Commune Indre
  • Dénominations
    digue, chemin
  • Appellations
    Chaussée de Robert, Chaussée de Gazay
  • Parties constituantes non étudiées
    passerelle

Une première digue submersible en empierrement reliant l’île d’Indret au village de la Roche-Ballue est construite vers 1750 par l’ingénieur Magin en charge des travaux d’amélioration de la navigation en Loire. A partir de 1777, son tracé est modifié et la chaussée réhaussée par l’Ingénieur des bâtiments civils Pierre Toufaire afin de former, avec une autre digue située plus en aval, une vaste retenue d’eau pour actionner le moulin à marée et permettant de forer les canons de la fonderie royale nouvellement installée sur l’île d’Indret.

En 1881, M. de Robert, directeur de l’usine d’Indret, aménage la digue en une chaussée bordée de platanes permettant aux ouvriers habitant le village de la Roche-Ballue de se rendre facilement à l’établissement industriel. Empruntée chaque jour par des centaines d’ouvriers, la voie désormais appelée « Chaussée de Robert » devient rapidement un lieu de promenade apprécié par les populations riveraines. Plusieurs cartes postales du début du XXe siècle en témoignent.

A la fin de l’année 1930, le Conseil d’Arrondissement de Nantes ainsi que le Conseil Municipal d’Indre émettent le vœu que la chaussée alors appelée « Chaussée de Gazay » soit surélevée de 50 cm afin d’empêcher sa submersion à chaque grande marée et de permettre aux habitants de la Roche-Ballue de se rendre à leur travail sans avoir recours aux embarcations lors des périodes de vives eaux.

Des travaux sont engagés depuis le début de l’année 2021 afin de rénover les passerelles et réaménager la chaussée en sentier dans le cadre d’un projet de découverte de la richesse paysagère des bords de Loire.

La chaussée s’étire sur 750 m et elle est bordée au nord par l’étier de la Rondeau. Elle relie l’extrémité amont de l’ancienne île d’Indret (vers l’actuel embarcadère du bac d’Indret) au village de la Roche-Ballue sur la commune de Bouguenais, par l’intermédiaire de des passerelles de la Rondeau et de Roche-Ballue. De part et d’autre du chemin, deux alignements de platanes délimitent le tracé de l’ancienne digue.

  • Murs
    • pierre
    • terre
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Archives départementales de Loire-Atlantique ; 1902 S 124. Travaux publics (fonds de la Préfecture). Indre : amélioration de l'accès à l'Ile d'Indret (1930-1931).

Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Huon Julien
Huon Julien

Chercheur, Service patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.