Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chenu : présentation de la commune

Dossier IA72000613 réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesLude (Le)
AdresseCommune : Chenu
Cadastre : 1812 ; 1845 ; 1947

La commune de Chenu s'étire depuis le bourg de Brèches en Indre-et-Loire (sud-est) jusqu'à La Bruère. Elle n'a pas de rive avec le Loir. Le territoire de la commune suit une hypothétique mais vraisemblable voie antique reliant Tours au Mans. Le long de cette voie se trouvent notamment les domaines de Chédigny et la Fosse-Beauregard où furent retrouvés des vestiges gallo-romains. Le mur nord de la nef de l'église présente un petit appareil qui témoigne d'une origine autour de l'An Mil. Chenu est une zone frontière entre le Maine et l'Anjou. Les chanoines de Saint-Martin de Tours sont seigneurs de la paroisse : l'église porte le vocable de Saint-Martin. Cette commune a connu de grands bouleversements. Jadis spécialisée dans la vigne et le maraîchage (le hameau de la Vallée de la Rivière était recouvert de jardins potagers), elle est aujourd'hui colonisée par les vergers de pommiers.

Le bourg est ancien : autour de son église se trouvent des maisons bâties au XVIe siècle et comportant un étage. La première moitié du XVIe siècle paraît avoir été une période privilégiée : de nombreuses maisons attestent cette période avec un décor parfois sophistiqué. Le XIXe siècle a marqué le bourg par la construction de maisons bourgeoises. La territoire de la commune est occupé par de grands domaines liés à des châteaux établis in situ : Chédigny, Forgeais, le Paty, mais aussi hors commun comme la Gagnerie. Ces grands domaines ont de grandes métairies qui possèdent de vastes granges. La révolution agraire a apporté quatre fermes modèles : la Gagnerie, la Tuilerie, les Brosses et la Fredonnière. Il y avait autrefois des verreries sur le domaine de Chédigny et des toponymes ont conservé cette mémoire mais tout a disparu. Ce souvenir est immortalisé par les œuvres de la romancière Daphné du Maurier dont les parents étaient souffleurs de verre à la ferme du Maurier.

Annexes

  • Archives municipales de Chenu : états de sections de 1822, récapitulatif.
      • Maisons : 317
      • Moulins : 3
      • Fours à chaux : 4.
      • Classes : 1 : 1, 2 : 1, 3 : 1, 4 : 2, 5 : 5, 6 : 7, 7 : 35, 8 : 108, 9 : 153, 10 : 3.
      • Terres labourables : 1580 ha 95 a 29 ca
      • Jardins : 53 ha 92 a 86 ca
      • Prés :141 a 99 ca
      • Pâtures : 200 ha 27 a 43 ca
      • Bois taillis : 317 ha 88 a 44 ca
      • Futaies : 8 ha 72 a 20 ca
      • Landes : 571 ha 16 a 30 ca
      • Vignes : 63 ha 5 a 67 ca
      • Mares : 49 a 51 ca
      • Étangs : 3 ha 23 a 30 ca
      • Douves : 93 a
      • Aires : 3 a 79 ca
      • Viviers : 3 a 60 ca
      • Allées : 98 a 10 ca
      • Mines de fer : 92 a 50 ca
      • Caves : 23 a 19 ca
      • Fourneaux : 45 a
      • Maisons, cours et bâtiments 15 ha 94 a 5 ca
      • Bosquets : 30a

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; G 798. Paroisse de Chenu (1487-1779).

  • Archives départementales de la Sarthe ; G add. 216. Paroisse de Chenu (1599-1830).

Bibliographie
  • CALENDINI, Louis. Monsieur Laigneau de Langellerie, curé de la Bruère. Annales fléchoises et la vallée du Loir, tome 14, 1913.

    p. 151-159.
  • Chenu. Dans : PESCHE, Julien-Rémy. Dictionnaire topographique historique et statistique de la Sarthe Mayenne : Joseph Floch, 1974, vol. 2. Reprint de l'édition publiée au Mans : Monnoyer, 1829 et suiv.

    p. 14-20.
  • UZUREAU, F. Angevines de la Mayenne et de Sarthe. Revue historique et archéologique du Maine, 1910, tome 68.

    p. 135-157.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Toulier Christine - Abriat Natacha