Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rivière aménagée la Mayenne, dite la Mayenne canalisée

Dossier IA53000589 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsMayenne canalisée
Parties constituantes non étudiéeschemin de halage, barrage, écluse, canal de navigation, pont mobile, maison, fournil, four à pain, latrines, puits, centrale hydroélectrique
Dénominationsrivière aménagée
Aire d'étude et cantonMayenne
Hydrographiesla Mayenne
Adresse

La Mayenne est naturellement navigable entre son embouchure et Montreuil-Belfroi, dans le Maine-et-Loire. Des aménagements ont permis la remontée de bateaux jusqu'à Château-Gontier au moins à partir du XIe siècle. Entre Château-Gontier et Laval, leur circulation est demeurée ardue au Moyen Age. Elle a été facilitée à la fin du XVe siècle et surtout après les lettres patentes de François Ier du 6 février 1536, par la réalisation de portes marinières (26 d'Avénières à Formusson). Au Nord de Laval, des travaux ont été entrepris jusqu'au port d'Orenge à Saint-Jean-sur-Mayenne, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, sous l'impulsion de Mazarin, mais ils sont restés inachevés et ont été rapidement abandonnés. Au début du XIXe siècle, il demeurait impossible de remonter au-delà de Laval et il fallait encore de 25 à 30 jours pour aller d'Angers à Laval et de 12 à 15 pour effectuer le trajet retour.

La canalisation de la rivière d'Angers à Mayenne, par l'aménagement d'une suite d'écluses, est étudiée par l'ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées Collignon sous la Restauration. Elle s'intègre dans un projet plus vaste de jonction de la Loire à la Manche par la Mayenne. Un avant-projet est établi par Pinsonnière en 1840 pour l'aménagement de la partie comprise en Laval et Mayenne. La loi du 31 mai 1846 affecte 4 millions de francs "au perfectionnement de la navigation entre Laval et Angers" et 3 millions à "la canalisation de la Mayenne entre Laval et Mayenne". Les travaux qui comprennent la réalisation de quais à Laval, Mayenne et Château-Gontier, sont commencés en 1847 mais, rapidement interrompus, ils ne reprennent qu'en 1852, selon un rythme plus lent que prévu. En haute Mayenne ils sont menés du sud (Laval) vers le nord (Mayenne) et s'achèvent en 1863 par la construction des barrages de Grenoux, Saint-Baudelle et Mayenne. Les écluses et le canal situés entre Daon et Château-Gontier sont réalisés entre 1860 et 1863. Entre Laval et Château-Gontier, les barrages d'Avénières et de Mirwault sont les premiers reconstruits en 1856 et 1861. Les travaux sont repris en 1868 du nord (Bonne) vers le sud (la Roche-du-Maine) et sont terminés en 1880.

L'implantation définitive des barrages diffère assez nettement du projet adopté en 1846. Seuls les premiers construits, Laval, Bootz, Belle-Poule, Boisseau, Mirwault s'y conforment et réutilisent une partie des anciennes chaussées. Les autres ont été entièrement reconstruits. En haute Mayenne, ils sont souvent considérablement éloignés des anciens barrages à moulins, dont ils ne conservent que les noms. En basse Mayenne, les ouvrages ont été établis à proximité des anciens, mais le projet définitif, établi par l'ingénieur Asselin en 1865 pour la section comprise entre Laval et Château-Gontier, a révisé la répartition entre les chaussées reconstruites et celles qui furent purement et simplement supprimées.

Les maisons éclusières du sud Mayenne ont été agrandies dans le dernier quart du XXe siècle, généralement (sauf à la Roche et à Pendu) par l'adjonction d'une quatrième travée copiée sur les travées latérales : cette transformation a, sauf à la Fosse, Neuville, Pendu et la Bavouze, entraîné la démolition du four à pain. Dans le nord Mayenne, seules trois maisons (Boussard et Boisseau, allongées d'une travée, la Fourmondière-Inférieure, convertie en restaurant) ont été transformées. Quatre (la Nourrière, la Verrerie, la Fourmondière-Inférieure, l'Ame et la Maignannerie) sont actuellement inhabitées. E.D.F. a installé dans les pertuis de la plupart des barrages du nord Mayenne, à la Maignannerie en 1954 et entre Saint-Baudelle et l'Ame en 1959, des micro-centrales électriques à bulbe et siphon.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Pinsonnière
Pinsonnière

Ingénieur des Ponts et Chaussées


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Leblanc
Leblanc

Ingénieur des Ponts et Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Dupuy Charles
Charles Dupuy

Ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Asselin
Asselin

Ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source
Auteur : Caillaux Eugène
Eugène Caillaux (1822 - 1896

Ingénieur des Ponts et Chaussées à Laval, puis au Mans. Homme politique royaliste à partir de 1871 : député (1871-1876) puis sénateur de la Sarthe (1876-1882), ministre des Travaux publics (1874), ministre des Finances (1877), conseiller général du canton de Mamers (1875-1892), maire d'Yvre-l'Evêque (1890-1896). Père de Joseph Caillaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur civil attribution par source

La partie mayennaise de la rivière canalisée s'étend sur 85 kilomètres de Mayenne jusqu'à Daon. Elle est jalonné par 37 écluses. 33 sont en pleine rivière, 2 prennent place à l'extrémité aval d'un canal de navigation établi parallèlement à elle, aux Communes (près du hameau de Montgiroux) et à Ménil, 2 autres ont été creusées dans la rive, à Boisseau et à Belle-Poule. Au nord de Laval, elles sont situées contre la rive gauche, au sud contre la rive droite. Leurs parties maçonnées sont en pierres de taille de granite gris extrait des carrières de Sacé. Les barrages sont en forme de chevrons, à l'exception de ceux de Boisseau, Belle-Poule, Avénières, Cumont et la Benâtre, qui barrent obliquement la rivière et de celui de la Bavouze, de section droite et perpendiculaire au cours de la rivière. Lorsqu'un moulin a été construit du même côté que l'écluse, son accès se faisait par une passerelle tournante établie au-dessus d'elle. Des 9 qui existaient, seules 3, à la Rongère, Neuville et la Bavouze, sont encore conservées. Les maisons d'éclusier ont été pour la plupart réalisées selon un plan-type. Seules s'en distinguent franchement les premières construites : celle de l'écluse du centre de Laval, et celles de Boisseau et de Belle-Poule, avec leurs ouvertures pour partie cintrées. Ailleurs, on retrouve partout la même disposition en rez-de-chaussée et étage en surcroît, la même élévation ordonnancée à trois travées, les mêmes formes d'encadrements couverts d'une plate-bande et les mêmes chaînes d'angle en pierre de taille se détachant sur les murs enduits. La position du four à pain varie cependant, bâtiment indépendant doté d'un foyer en appentis au nord du département, entre la Verrerie et Saint-Baudelle et à Belle-Poule, excroissance adossée au mur-pignon au sud de Laval ; de même, la forme de l'escalier extérieur d'accès au rez-de-chaussée surélevé, droit et appuyé sur un talus plus ou moins haut en haute Mayenne (sauf à Mayenne), à deux montées convergentes en basse Mayenne ; et la nature du second-œuvre (granite entre la Verrerie et Mayenne, tufeau ailleurs, sauf sur le soubassement). Seules les maisons situées en ville sont dépourvues de sous-sol. Celles de Laval sont les seules à ne pas disposer non plus de jardin. Des latrines, répondant également à un plan-type, à maçonnerie de brique et couverture en pavillon accompagnaient les maisons. Elles ont été supprimées dans le sud Mayenne (sauf à Ménil). Elles sont souvent conservées dans le nord, à l'exception de Mayenne, Boussard, la Fourmondière-Inférieure, le Moulin-Oger, l'Ame, la Maignannerie, Belle-Poule, Bootz et Laval.

Mursgranite pierre de taille
moellon enduit
Toitardoise
Étagesétage en surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
appentis
toit en pavillon
Statut de la propriétépropriété du département
propriété de l'Etat

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux de canalisation de la rivière Mayenne entre Laval et Mayenne, 1847-1874.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 479 à 488, 490
  • Travaux de canalisation de la rivière Mayenne entre Laval et Château-Gontier, 1859-1892.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 494 à 499, 501 à 504
  • Projet de jonction de la Loire à la Manche par la Mayenne et la Sarthe, 1824-1840.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 545
  • Projet de jonction de la Loire à la Manche par la Mayenne et la Sarthe, 1839-1922.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 31013, 31022, 31039, 2 S 681 (reclassés en série 3 S)
  • Travaux de canalisation de la rivière Mayenne entre Laval et Angers, 1837-1913.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20002, 20009, 20017, 20018, 20021, 2 S 677, 680, 682, 699, 481 W 2024, 2026, 4988, 4996, 4999, 5000, 5004, 5005, 5019, 5022, 5024, 5031 à 5036, 5044, 5050 à 5052, 5059, 5066, 5076, 5078, 5081, 5083 à 5085, 5087, 5088, 5097 à 5103, 5107, 5128, 5131, 5133, 5134, 5142 (reclassés en 3 S)
  • Travaux de canalisation de la rivière Mayenne entre Laval et Mayenne, 1838-1885.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20004, 20006, 20010, 20011, 20013 à 20016, 20019, 20020, 20022, 20023, 20028, 20030, 90261, 2 S 692, 694, 695, 697, 769, 481 W 564, 2028 à 2030, 4987, 4993 à 4095, 5003, 5018, 5020, 5039, 5042, 5044, 5047, 5049, 5054, 5056 à 5058, 5062, 5063, 5069 à 5071, 5075, 5077, 5080, 5087, 5096, 5105, 5177, 50542 (reclassés en 3 S)
  • Rapports annuels des Ponts-et-Chaussées au Conseil général de la Mayenne, 1837-1900.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 90222 (reclassé en 3 S)
  • Comptes-rendus des tournées d'inspection de l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées chargé de la Mayenne, 1851-1875.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 90244 (reclassé en 3 S)
  • Implantation de micro-centrales EDF sur les barrages de la Maignannerie et de l’Âme, 1951-1955.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 1580 W 74-77
  • Aménagement de 14 micro-centrales sur la section de la Mayenne canalisée entre Laval et Mayenne, 1954-1959.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 1580 W 78-82
Documents figurés
  • Plans des 26 chaussées ou barrages situés dans la partie navigable de la rivière Mayenne / dessinés par L.-X. Deslandes de Lancelot. 1828. Album de 26 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 466
  • Rivière la Mayenne. Canalisation de cette rivière entre Laval et Mayenne. Partie comprise entre le ruisseau de Sacé et le pont de Montgiroux. Plan d'ensemble / dessiné par Charles Dupuy. 1856. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20015
  • Rivière la Mayenne. Canalisation entre Laval et Mayenne. Partie comprise entre le pont de Montgiroux et le barrage de Grenoux. Plan d'ensemble / dessiné par Charles Dupuy. 1858. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20019
  • Rivière la Mayenne. Canalisation entre Laval et Mayenne. Partie comprise entre Grenoux et Mayenne. Plan général / dessiné par Charles Dupuy. 1860. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20022
  • Rivière la Mayenne. Avant-projet de canalisation de la partie de cette rivière comprise entre Laval et Mayenne. Plan général à l'échelle d'1 à 20000 / dessiné par Pinsonnière. 1840. 1 dess. : encre.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 31022
  • Plan de la rivière Mayenne entre Laval et Château-Gontier [Projet de canalisation]. s.d. [2e quart 19e siècle]. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 2 S 707
  • Amélioration de la navigation de la Mayenne entre Angers et Laval. Partie comprise entre Daon et Château-Gontier. Plan général / dessiné par Charles Dupuy. 1860. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 481 W 5076
  • Amélioration de la navigation de la Mayenne entre Angers et Laval. Partie comprise entre Laval et Château-Gontier. Plan général / dessiné par Asselin. 1865. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 481 W 5082
Périodiques
  • FOISNEAU Nicolas, SALBERT Jacques. La révolution des transports au XIXe siècle en Mayenne. La Mayenne, Archéologie, Histoire, n° 25, 2002, p. 9-122.

    p. 40-55
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.