Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite la Guérandière ou encore maison Lorin, 5, 3 bis rue Vannetaise

Dossier IA44004258 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsLa Guérandière également appelées la maison Lorin
Destinationsmaison d'hôtes, commerce
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 5, 3 bis rue
Vannetaise
Cadastre : 1989 AK 420-421

Selon la tradition, cette maison a été construite en 1870 pour un négociant en vin. Les initiales du commanditaire (HP) sont portées sur le portail et les souches de cheminées. La matrice cadastrale indique la construction du magasin en 1866, de l'écurie en 1867.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1866, daté par source
1867, daté par source
1870, daté par source

La Guérandière est construite sur un terrain clos de murs, limité par l'enceinte urbaine, la rue Vannetaise et la rue Château Gaillard. Le mur de clôture ouest est la ruine de l'ancien palais épiscopal détruit vers 1682. La demeure borde la rue Vannetaise et fait face aux dépendances (hangars et écuries). Elle adopte un plan massé à quatre niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, étage carré, étage de comble). L'ensemble est construit en moellon de granite avec encadrements, chaînages d'angles et bandeaux de niveaux en pierre taillée. Une frise de carreaux de faïence souligne le premier étage. La toiture à longs pans couverte d'ardoise repose sur des pignons découverts à épaulements sculptés de blasons lisses. Un perron conduit à la porte d'entrée soulignée d'un arc en accolade sur culots. Elle ouvre sur un vestibule fermé par une porte double vitrée dont les jambages de chambranle sont traités en pilastre a arêtes abattues. À la suite, un dégagement distribue l'escalier, une salle, un oratoire, et deux salons. L'oratoire est une petite pièce de quelques mètres carrés seulement. Le trumeau de porte était autrefois décoré de motifs de croix. À l'intérieur, on remarque un vitrail représentant une Vierge à l'Enfant. Les deux salons sur parquet à points de Hongrie occupent la moitié nord du rez-de-chaussée. Le salon ouest conserve ses boiseries, un plafond à caisson et deux placards. On retient en particulier le traitement néogothique des menuiseries. Un escalier en bois conduit au premier étage à l'origine divisé en quatre chambres. Celle sur rue était aménagée d'une alcôve. La cuisine était initialement installée dans le sous-sol. Une cheminée en granite avec foyer rectangulaire y est toujours visible.

Dans la cour, les dépendances sont traitées avec soin. Elles sont mises en valeur par l'utilisation de la brique qui crée un jeu de polychromie décorative. Les chaînages d'angles sont appareillés en alternance de brique et pierre. La brique ourle également l'extrados des ouvertures. Les pentes de toitures sont soulignées de bavettes en bois. Une toiture débordante met en exergue le bâtiment central.

La maison et ses dépendances sont associées à un parc arboré et une mare. Un verger complétait l'ensemble. Il se développait en bordure de la rue Château Gaillard (parcelle AK 5 du cadastre de 1989).

Mursgranite
moellon
brique et pierre
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Techniquessculpture
Précision représentations

Ecus lisses sculptés sur les épaulements des pignons ; linteau de porte surmonté d'un arc en accolade reposant sur les culots sulptés de feuillages.

Cet ensemble de la fin du XIXe siècle présente une belle qualité de réalisation. On retient en particulier les vantaux, le vitrail de l'oratoire, l'escalier, le traitement des sols en carreaux de ciment et les parquets à points de Hongrie. On constate l'i

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Guérande. 1 G 19. Matrices cadastrales. Augmentations-diminutions. 1827-1882.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.