Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison - Saugé, Saint-Léger

Dossier IA53003134 réalisé en 2005

Fiche

  • Le logis
    Le logis
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • grange
    • porcherie
    • étable à chevaux
    • remise

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesétable, grange, porcherie, étable à chevaux, remise
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Léger
Lieu-dit : Saugé
Cadastre : 1842 B 87, 88 ; 1982 B 300 à 302

D'après Angot, Saugé était un site de bois et de lande, propriété de Hamelin le Franc au XIIIe siècle. Au XVe siècle, le seigneur de Saint-Léger y autorisait le pâturage des bêtes en échange de travaux agricoles. Les "landes de Saulgé", dites en 1566 "propres et utiles à faire prairies et terres labourables", auraient ensuite été défrichées. Le fief de Saulgé et du Busson, s'étendant sur Saint-Léger (la Guyaudière) et la Chapelle-Rainsouin, appartenait depuis 1616 aux seigneurs de l'Ebaudière à Vaiges. La ferme était constituée en 1842 de deux bâtiments principaux, logis indépendant et étable-grange, et d'une remise. Le logis a été complètement remaniée en 1876, de même que l'étable-grange dans la deuxième moitié du XIXe siècle. La remise a alors été reconstruite. L'étable à chevaux a vraisemblablement été édifiée à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe. L'enduit du logis a été refait en ciment dans le troisième quart du XXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1876, daté par source

L'ancienne ferme de Saugé est constituée de quatre bâtiments construits en moellons de grès et couverts d'ardoise. Ils sont dotés, à l'exception de la remise, d'un comble à surcroît, haut sur les étables, bas sur le logis. Le logis, l'étable-grange et la remise occupent trois côtés de la cour tandis que l'étable à chevaux reliée à l'étable-grange par la porcherie est reportée à l'entrée, à l'ouest. Le logis, pourvu d'une toiture à croupes, est percé sur sa façade principale au sud de baies en calcaire marbrier taillé. Celles de l'étable-grange sont du même type, celles de l'étable à chevaux sont en calcaire marbrier taillé et en brique. La porcherie, en rez-de-chaussée a des ouvertures en moellon et à linteau de bois. Saugé appartient au type IIB des fermes.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans croupe
croupe
TypologiesLa typologie des fermes est établie en fonction de l'importance des remaniements entrepris après l'établissement du cadastre en 1842. Type I : simple remaniement de l'existant. Type II : reconstruction partielle ; IIA : remaniement du logis ; IIB : remaniement complet ou reconstruction sur place du logis ; IIC : reconstruction du logis avec remaniement des dépendances principales. Type III : reconstruction complète. Type IV : construction ex nihilo.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 403. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Léger, 1842-1911.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 3, p. 689 ; t. 4, p. 864
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.