Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de 2 maisons dites le Pavillon, puis boulangerie, 8-10 rue des Sablons

Dossier IA72059015 réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsle Pavillon
Parties constituantes non étudiéescour, mur de clôture, dépendance, hangar agricole, portail
Dénominationsmaison, boulangerie
Aire d'étude et cantonPays du Perche sarthois - Saint-Calais
AdresseCommune : Semur-en-Vallon
Adresse : 8-10 rue des
Sablons
Cadastre : 1830 A2 263 ; 2020 AC 48, 164

Un unique corps de bâtiment, englobant les actuelles maisons n°8 et 10 rue des Sablons, figure sur le plan cadastral napoléonien de 1830. La construction la plus intéressante est un pavillon, rappelant celui du bourg voisin de Conflans-sur-Anille, peut-être datable comme lui de la 2e moitié du XVIe siècle, et dont témoigne encore la toiture caractéristique. L’appellation de Pavillon perdure d’ailleurs jusqu’au XIXe siècle comme en atteste l’état de section du cadastre de 1830. A cette époque, il appartient à René Chauveau, premier maire de Semur. Les bâtiments situés à l’angle de la rue des Sablons et de celle du Gué Hubert font alors partie de la même propriété, dans un espace du bourg encore faiblement bâti. Enfin, de l’autre côté de la Longuève, la prairie porte le nom de champ de la Fuie, référence explicite à un ancien pigeonnier. Dès lors, on peut se demander si le Pavillon ne pouvait pas être un important domaine à la veille de la Révolution, voire un petit fief dépendant du château de Semur, hypothèse pour l’heure non vérifiable faute de documents.

La construction d’une boulangerie par un certain François Gruau est attestée dès 1869 par les matrices cadastrales (enregistrement en 1872). C’est sans doute vers la même époque, dans le 3e quart du XIXe siècle, que la propriété est divisée et la partie droite remaniée, peut-être surélevée et dotée d’ouvertures à encadrements de briques formant des travées régulières. Ensuite, vers le milieu du XXe siècle, les baies du pavillon et du commerce sont à leur tour remaniées. Les bâtiments annexes dans la cour et en bordure de rue datent de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle, l'un d'eux a été remanié dans la 2e moitié du XXe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 16e siècle, 3e quart 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle , (?)
Secondaire : milieu 20e siècle, 2e moitié 20e siècle

Le bâtiment principal, divisé en deux maisons, est orienté à l’est. La partie gauche correspond à l’ancien pavillon caractérisé par sa haute toiture à longs pans et à croupes, couverte de tuile plate et sommée d’épis de faîtage. La partie droite présente trois travées de baies en arc segmentaire à encadrement de briques, ainsi qu’une toiture à longs pans et à croupe couverte d’ardoise. Une corniche à rangées de briques orne la façade. Un appentis en brique, présentant des motifs en zigzag, et sur lequel s'appuie un escalier extérieur en bois couvert, est adossé au pavillon.

Un bâtiment annexe remanié borde la rue. D’autres constructions sont placées dans la cour arrière, un bâtiment en pierre et brique à façade en pignon et un hangar en bois.

Murspierre moellon enduit (?)
Toittuile plate, ardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 P 340. Matrices cadastrales, registres des augmentations et diminutions de construction de Semur-en-Vallon.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Barreau Pierrick
Barreau Pierrick

Chercheur auprès du Pays du Perche sarthois jusqu'en octobre 2020. Depuis novembre 2020, chercheur auprès du Conseil départemental de la Mayenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.