Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart dit village de Kerbironné

Dossier IA44003890 réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationsvillage de Kerbironné
Parties constituantes non étudiéesfour à pain, puits, boulodrome, fontaine, pont, étang
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Lieu-dit : Kerbironné
Cadastre : 1819 F3 ; 2000 AO

Quatre fermes ou anciennes rangées d'habitation ont été repérées à Kerbironné. Bien qu'elles aient été largement remaniées dans le courant du XIXe et du XXe siècle, elles présentaient déjà le même volume sur le cadastre de 1819, avec façades orientées nord-sud. Le four à pain est également présent sur le cadastre ancien (1819 F3 1602). La mare a en revanche été creusée après cette date. Le moulin de Kerbironné, isolé à l'est de l'écart, a été construit en 1855.

En 1851, vingt-neuf personnes habitaient à Kerbironné, réparties en neuf ménages. Les chefs de foyer occupaient les professions de cultivateur (3), tisserand (1), tisserands-cultivateurs (2), cultivateur-journalier (1), marchand de bois (1) et charpentier (1). Les tisserands étaient tous des membres de la famille Terrien. Ce patronyme se retrouve en 1851 dans six des neuf ménages de l'écart. En 1856, Kerbironné comprenait 13 ménages et 45 habitants.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

L'écart s'est développé à l'ouest d'une place grossièrement rectangulaire sur laquelle prend place le four à pain, un puits et une mare. Au sud de celle-ci, un pré est nommé "Le commun". À l'est, un ruisseau enjambé par un pont alimente l'étang de Sandun. Il est lui même alimenté par une fontaine naturelle qui prend le nom de "fontaine des Korrigans".

Le parcellaire laniéré autour de l'écart pourrait témoigner d'un mode d'exploitation collectif des terres en champs ouverts. Plusieurs parcelles de terres au sud de l'écart conservent, par ailleurs, le toponyme " Les Frérêches".

Typologiestype 3

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Loire-Atlantique. 2 M 15. Recensement de la population. 1851 et 1856.

Documents figurés
  • Cadastre ancien, 1818-1820 (Archives départementales de Loire-Atlantique ; 7 P 2492).

Bibliographie
  • PINSON, Félix-Joseph. Dictionnaire des lieux habités du département de la Loire-Inférieure. Nantes : Guéraud et Cie, 1857.

    p. 313.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Durandière Ronan