Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chapelle de Perrine Dugué - la Haute-Mancellière, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002942 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

VocablesPerrine Dugué
Dénominationschapelle
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : la Haute-Mancellière
Cadastre : 1842 D 58 ; 1982 ZE 34

Selon Triger, la chapelle a été édifiée en 1797, à proximité du lieu où la jeune paysanne républicaine Perrine Dugué avait été assassinée. Née en 1777 à la Ménagerie à Thorigné, puis installée aux Pins-du-Large, celle-ci avait succombé aux coups de trois chouans, le mardi de Pâques 1796 (22 mars ou 2 germinal an IV) alors qu'elle se rendait à Sainte-Suzanne. Sa sépulture avait aussitôt été l'objet d'une dévotion populaire, due au pouvoir de guérison qu'on lui attribuait.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Dates1797, daté par travaux historiques

La chapelle est située à une centaine de mètres à l'ouest de la route de Sainte-Suzanne. Elle est orientée. Elle est construite en moellons de grès et de calcaire marbrier. Elle est composée d'un volume unique de plan rectangulaire couvert d'une toiture en ardoise. Ses ouvertures sont en tufeau taillé. La porte principale, sur le pignon ouest, est surmontée d'un arc surbaissé reposant sur des impostes. Ses piédroits sont chanfreinés. Au-dessus se trouve une niche vide. La porte latérale, sur le mur sud, dispose aussi de piédroits chanfreinés mais son arc est segmentaire. Les deux fenêtres en plein-cintre, ouvertes dans la partie est des murs nord et sud pour éclairer le retable, ont d'abord été rétrécies au moyen de pierres de taille de calcaire puis bouchées avec des moellons. A l'intérieur des niches ont été aménagées à leur emplacement. Une porte, sommairement percée sous la fenêtre sud, a été rebouchée. Le mur-pignon est ne conserve la trace d'aucun percement. La charpente n'est pas lambrissée.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise
Étages1 vaisseau
Couverturestoit à longs pans
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 2, p. 67-69
  • ANGOT, Alphonse (abbé). Epigraphie de la Mayenne. Laval : Goupil, Paris : Picard, 2 vol., 1907.

    t. 2, p. 288
  • COUTARD A. Perrine Dugué, son culte populaire. Laval : Goupil, 1896. 14 p. (Archives départementales de la Mayenne : ah 276).

  • LA SICOTIERE, Léon de. Perrine Dugué (1796). Savenay : Allair, 1894. 23 p. (Archives départementales de la Mayenne : ah 275).

  • TRIGER Robert. Sainte-Suzanne (Mayenne), son histoire et ses fortifications. Mamers : imprimerie Fleury, 1907.

    p. 197-203
Périodiques
  • AUBIN Pierre. Assassinée par les chouans en 1796, Perrine Dugué, une sainte républicaine. Revue historique et archéologique du Maine, 3e série, t. 14, 1994.

    p. 93-96
  • ROCHE Jehanne. Genèse d'une nouvelle hagiographie aux confins de l'Anjou (XIXe siècle). La Mayenne : archéologie, histoire, n° 5, 1983.

    p. 89, 94-97
  • TRIGER Robert. Perrine Dugué, son image populaire. Revue historique et archéologique du Maine, tome 35, 1894.

    p.308-313
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.