Logo ={0} - Retour à l'accueil

Canal de Vienne

Dossier IA85001884 réalisé en 2017

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationscanal, canal d'irrigation
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Puyravault
AdresseCommune : Champagné-les-Marais
AdresseCommune : Moreilles
AdresseCommune : Sainte-Radégonde-des-Noyers

Le canal de Vienne ou canal de Puyravault a été creusé dans les années 1640, au moment du dessèchement des marais du Petit-Poitou. Les travaux sont rendus possible par l'accord conclu le 10 janvier 1642 entre l'abbaye de Moreilles, propriétaire des marais au nord de Puyravault, et les fondateurs de la Société du Petit-Poitou ; et par un autre accord passé entre la même société et le commandeur de Puyravault, le 31 juillet 1643, confirmé le 24 septembre 1653. Par ce second accord, la Société est autorisée à passer sur les terres du commandeur pour creuser son canal et évacuer les eaux de ses marais vers la mer, en échange de l'autorisation donnée au commandeur d'utiliser gratuitement le même canal dans le même objectif. Le canal de Vienne existe toutefois, au moins en partie, dès 1649 : il est mentionné dans un partage de marais réalisés entre les membres de la Société du Petit-Poitou, le 27 septembre.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle

Long de 12,5 kilomètres, le canal de Vienne est un des principaux canaux évacuateurs des marais desséchés de l'ouest du Marais poitevin, en l'occurrence ceux du Petit-Poitou. Il prend naissance au nord au lieu-dit la Bonde, près du Passage de Moreilles. Là, une digue le sépare de la ceinture des Hollandais et des marais mouillés de Sainte-Gemme-la-Plaine ; une vanne ou "bonde" aménagée dans la digue permet de prélever de l'eau dans les marais mouillés pour alimenter le canal.

Celui-ci file ensuite vers le sud en une ligne droite parfaite et ininterrompue. Il traverse ainsi les marais des communes de Moreilles, Champagné-les-Marais et Puyravault, et coupe l'ancienne île de Puyravault-Champagné au pont de Puyravault. Après avoir franchi la porte du canal, ou portes de Vienne, l'eau termine sa course dans un chenal droit qui aboutit à l'anse du Brault, près de la ferme de Saint-André, comme de Sainte-Radégonde-des-Noyers.

Sur toute sa longueur, le canal est encadré sur ses deux rives par un chemin, devenu sur la rive droite la route départementale D10A. Ces axes sont établis sur les digues ou "bots" formées de chaque côté du canal par les rejets de terre issus de son creusement.

Mursterre
Couvrements
Statut de la propriétépropriété d'une association, Propriété du Syndicat des marais du Petit-Poitou.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. H 223. 1643-1720 : accords passés entre le commandeur de Puyravault et la Société des marais du Petit-Poitou ; ferme de la commanderie auprès de François Gilois.

  • Archives de la Société des marais du Petit-Poitou, Chaillé-les-Marais. Liasse n° 10 "Actes constitutifs, 1640-1646".

Bibliographie
  • RIOU, René. Les marais desséchés du Bas-Poitou. Paris : imprimerie des Facultés A. Michalon, 1907, 303 p.

    p. 57-70
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis